Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

09 Octobre 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

« La population est en danger » - disent les paramédics

« La population est en danger » - disent les paramédics

©Photo Christian Richard

Les ambulanciers lancent un cri d'alarme dû à une manque d'effectif chronique

Sébastien Gourre, ambulancier et président du syndicat local à Repentigny, n’a plus peur des mots. Un homme décédé dans la nuit du 18 septembre à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire après qu’une ambulance ait pris plus de 20 minutes à arriver est la goutte qui fait déborder la coupe. C’est au moins le 3e décès en un an à survenir dans le sud de Lanaudière à la suite de longs délais d’attente pour une ambulance.

Le 18 septembre à 3h37 du matin, un appel entre au 911 pour un homme de 47 ans en arrêt cardio-respiratoire à Repentigny. À cet instant, les deux véhicules ambulanciers du territoire sont occupés. « C’est un véhicule du Service préhospitalier Laurentides-Lanaudière (SPLL), posté à Terrebonne, qui a pris l’appel et est arrivé à 3h53. L’homme a été transporté au centre hospitalier, puis le décès a été constaté », explique M. Gourre.

Cet incident fait suite à deux autres décès survenus à Terrebonne, en août 2017 et en janvier 2018, pour des situations similaires, dont un adolescent et un bébé de 11 mois.

paramédics repentigny

©Photo Nathalie Vigneault

Sébastien Gourre et Jean-François Vary, respectivement président et vice-président de la Fraternité des travailleurs paramédicaux du Québec, section locale.

9 heures sans ambulances

Du 5 août au 12 septembre, le syndicat a compilé avec ses membres, pas moins de 18 appels urgents qui ont dû être traités entre 14 et 21 minutes ou entre 14 et 31 minutes. « Quand une vie est en jeux, c’est long. Huit minutes devraient être la norme », indique M. Gourre.

« On sait qu’après 10 minutes d’arrêt respiratoire, c’est la mort cérébrale », renchérit Jean-François Varin. Le problème est qu’actuellement, il n’y a pas de cible officielle au ministère de la Santé, soulignent les paramédics.

Les ambulanciers ont ainsi compilé un total de 558 minutes (un peu plus de 9 heures) où aucun véhicule ambulancier n’était disponible.

Soulignons aussi qu’à trois reprises, entre le 14 septembre et le 2 octobre, les policiers ont dû procéder au transport vers l’hôpital de patient nécessitant des soins, faute d’ambulance.

« Ça ne peut pas faire autrement, si on regarde les statistiques démographiques de la région », indique Sébastien Gourre, qui croit qu’il faut trois ambulances supplémentaires.

Détresse chez les ambulanciers

Temps supplémentaire à répétition, heures de repas coupées ou reportées, épuisement, détresse psychologique, les conditions de travail se détériorent gravement déplore le syndicat.

En un mois, ce sont 93 périodes de repas qui ont dû être reportées. « Notre métier c’est de sauver des vies, comment voulez-vous qu’on aille aider les gens en étant pas capable de manger?, déplore M. Gourre. Il faut qu’il se passe quelque chose ».

Jean-François Vary, vice-pésident, ajoute que les heures supplémentaires à répétition a aussi des incidences sur la vie familiale des ambulanciers. En un mois, 2799 minutes de temps supplémentaire ont été compilées.

« Occupé à 140% »

À partir de ces données, il est facile pour M. Gourre de calculer le taux d’occupation des ambulances à Repentigny. « On peut facilement dire que notre taux d’occupation atteint 140% et que les données du ministère ne fonctionnent pas », souligne le président du syndicat.

Questionné à ce sujet, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) répond que le taux d'occupation pour Repentigny est de 72,9 %, mais que cela date de 2015-2016. « Aussi, nous avons procédé, depuis 2013, à un ajustement de la couverture ambulancière pour ce secteur par l'ajout d'un véhicule ambulancier et par l'ajout de 168 heures de services », indique le service des communications.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média