Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

13 novembre 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Donner du temps pour illuminer novembre

laineuses résidence Notre-Dame

©Photo Nathalie Vigneault

Tricots et lainages sont offerts à l’organisme Fin à la faim par les Laineuses du Notre-Dame depuis environ 5 ans.

Les résidences le Notre-Dame ont décrété le mois de novembre « mois du partage » et donne l’opportunité à ses résidents de s’impliquer pour l’organisme Fin à la faim en vue de la période des Fêtes qui arrivent à grands pas.

Dans le grand salon situé au rez-de-chaussée de l’édifice de la rue Notre-Dame, un groupe de « Laineuses du Notre-Dame » font aller leurs aiguilles gaiement. Pantoufles, mitaines, bas et couvertures s’accumulent à grande vitesse. « Ça fait du bien de donner et en plus ça nous garde occupées », explique Lucile Limoges, coordonnatrice du groupe.

Les Lainières du Notre-Dame donnent à Fin à la faim depuis environ 5 ans. Non seulement leurs dons s’ajoutent dans les paniers de Noël qui seront distribués, mais les mamans dans le besoin obtiennent aussi des couvertures et pantoufles pour bébé dans un trousseau de base offert par l’organisme grâce à « Venue de la cigogne ».

« Le mois de novembre est plutôt gris et pour se donner de l’énergie on a pensé que ce serait intéressant de créer des comités divers pour s’impliquer avec Fin à la faim », explique Stéphany Quenneville. Il y aura notamment fabrication de soupes en pot, qui seront offertes à l’organisme.

Les besoins sont grands

L’organisme Fin à la faim, qui en est à sa 25e année d’existence, aide maintenant environ 800 familles à mieux se nourrir chaque semaine grâce à pas moins de 70 bénévoles.
« Notre objectif est de stopper la roue de la pauvreté alors on offre aussi de l’accompagnement et des références aux autres services dans la communauté », indique Colette Doré-Thibault, directrice de Fin à la faim.

Cette année, l’organisme prévoit faire 1600 paniers de Noël. Le Dindodon est de retour, une levée de fonds qui permet, pour chaque 20$ amassés, de garnir les paniers de Noël d’une dinde par famille.

Aussi, grâce à la collaboration de la Fondation du Noël des enfants oubliés, les enfants vont recevoir un cadeau de Noël. « On s’assoit avec chaque famille et on leur demande les intérêts des enfants pour faire leur liste de souhaits pour Noël », souligne Mme Doré-Thibault.

Pour informations et dons : www.finalafaim.org

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média