Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

16 novembre 2018

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Les Rhinos sont champions

Rhinos

©gracieuseté

Une saison de rêve pour les Rhinos qui remportent le championnat.

FOOTBALL. Les Rhinos étaient gonflés à bloc bien qu’ils affrontaient la plus puissante offensive de la ligue en finale provinciale, les Pirates du Richelieu. Avec deux fiches identiques de 11 victoires et aucune défaite, les Pirates semblaient être un peu plus puissants à l’offensive tandis que les Rhinos semblaient avoir l’avantage à la défensive, mais personne n’avait prévu l’histoire de la rencontre.

Pour la première fois en finale de la LFMM [Ligue de football Montréal-Métro], les deux équipes ont croisé les armes pendant 4 quarts sans pouvoir s’inscrire au pointage, s’échangeant les beaux jeux. Toutefois, les défensives n’ont jamais cassé et la marque initiale se maintenait toujours à la fin du temps règlementaire.

La défensive des Rhinos fut intraitable. Le nombre de premiers jeux gagnés par les Pirates ont été plus nombreux grâce aux pénalités que par leur offensive contrairement à l’attaque des Rhinos qui a bougé le ballon pendant les 4 quarts. Par contre, ce sont les unités spéciales des Pirates qui ont maintenu leur équipe dans la rencontre. Malgré plus de 300 verges de gains des Rhinos, ces derniers n’ont pas réussi à mettre la partie hors de portée.

Le scénario a été encore plus marqué en 2e demie. Les Rhinos bougeaient le ballon avec encore plus d’aisance, mais ils ont été victimes de 2 interceptions et d’un échappé sur un retour de botté. À la fin du 4e quart, les Pirates étaient très près de filer avec la victoire. «Nous avons écopé de 2 pénalités qui nous ont reculé à la ligne de 2 dans notre zone. On savait qu’on ne pouvait même pas accorder un simple, car il ne restait que 3 ou 4 minutes à la partie. Mais Jeffrey [Kabolambi] a percé la ligne défensive et a fait une belle course de 12 verges pour nous enlever de la pression», explique l’entraîneur-chef Jean-François Charlebois.

D’ailleurs, Jeffrey Kabolambi a été nommé le joueur le plus utile de la partie. Il a porté le ballon plus de 40 fois et a gagné 242 verges en plus de marquer le touché final. «Quand l’offensive a converti un 2e premier essai après la belle course de Jeffrey à la porte des buts, nous avons décidé d’écouler la dernière minute du 4e quart, car on sentait que les joueurs auraient l’avantage en prolongation», ajoute l’entraîneur-chef.

Et c’est exactement ce qui s’est passé. Les Pirates ont remporté le choix en prolongation mais ils ont décidé de débuter avec le ballon, ce qui a permis aux capitaines des Rhinos, Éloi Tremblay, Xavier Plamondon, Mathis Lajoie, Achill Gaudreault, Mathis Roy et Athanase Alexandre, de pouvoir choisir le côté du terrain à défendre. La défensive des Rhinos s’est imposée en lion en reculant les Pirates de 13 verges dans un premier temps et en leur arrachant le ballon sur le 2e jeu de la prolongation.

L’offensive s’est donc amenée sur le terrain avec toute la confiance de leur puissante ligue. Jeffrey Kabolambi, fatigué d’un long marathon de courses physiques, s’est élancé au centre droit de sa ligne. Il a brisé initialement 2 plaqués, s’est échappé vers la ligne de côté en esquivant un 3e plaqué pour finalement mettre fin à ce duel épique sur une course de 33 verges, bonne pour le seul et unique touché de la rencontre. Une saison de rêve pour les Rhinos qui remportent le championnat.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média