Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 Novembre 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

«Un fugueur sur trois devient victime d’exploitation sexuelle »

«Un fugueur sur trois devient victime d’exploitation sexuelle »

©Photo archives - Hebdo Rive Nord

5000 fugues sont rapportées aux policiers en moyenne chaque année

Dans le cadre du mois de la prévention des fugues, le Réseau Enfants-Retour tiendra des activités de sensibilisation et des campagnes publicitaires pour prévenir les fugues.

« Chaque année au Québec, 5 000 fugues en moyenne sont rapportées aux forces policières. Au cours des six dernières années, nous sommes intervenus dans plus de 600 dossiers de fugues, et notre expérience démontre qu’un fugueur sur trois devient victime d’exploitation sexuelle », déclare Pina Arcamone, directrice générale du Réseau Enfants-Retour.

« Les exploiteurs ciblent les jeunes, peu importe leur âge ou leur ethnie, et profitent de leur vulnérabilité pour les préparer, en gagnant leur confiance, en les couvrant d’affection et d’attention, ainsi qu’en leur promettant une vie meilleure et plus excitante », souligne Réseau Enfants-Retour.

Tout au long du mois de novembre, l’organisation présentera des ateliers sur la prévention dans des dizaines d’écoles de la province pour y sensibiliser les élèves aux dangers de fuguer, tout en leur offrant des solutions de rechange.

Le Réseau Enfants-Retour a récemment fait le lancement d’AIMER (Affirmation – Image de soi – Mettre ses limites – Égalité – Relations saines). Lors de ces ateliers, des problématiques telles que l’exploitation sexuelle, savoir mettre ses limites, bâtir des relations saines, reconnaître les adultes qui visent à préparer les jeunes dans un but d’exploitation sexuelle sont abordées, ainsi que comment naviguer dans le cyberespace moderne et être un citoyen courtois.

L’une des choses les plus importantes qu’un parent puisse faire pour protéger son enfant est de faire du milieu familial un endroit sûr, où les besoins de l’adolescent seront comblés et où il se sentira appuyé. Les parents sont encouragés à trouver des occasions au quotidien pour parler avec leurs enfants et écoutez-les attentivement. Il est impératif que les enfants sentent que les adultes significatifs de leur vie les acceptent et se soucient d’eux. Les enfants ayant une saine estime de soi sont moins à risque de devenir victimes d’enlèvement, d’agression ou d’exploitation.

Pour information : www.reseauenfantsretour.ong

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média