Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 décembre 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

La relance économique cinq ans plus tard

Développement économique

Espace Cietech

©Photo Hebdo Rive Nord - Archives

Inauguration de l’espace CIETECH en février dernier.

Cinq ans après le dépôt de la stratégie de relance économique de la MRC de L’Assomption, des projets ont vu le jour, mais la MRC doit composer avec les mêmes défis d’espace et d’attractivité industrielle. Comment attirer des entreprises et des investisseurs à l’intérieur d’un territoire qui affiche complet?

Retour en arrière. Nous sommes en 2013, Electrolux a annoncé il y a un peu moins d’un an, la fermeture de son usine de L’Assomption à l'été 2014. Les quelque 1300 emplois perdus causeront une onde de choc humaine et économique dans la région. Les décideurs produisent alors un document jetant les bases d’un plan de relance économique destiné au gouvernement provincial afin d’obtenir de l’aide financière notamment. 600 000$ sont octroyés afin de réaliser les projets, divisés en trois axes.

D’abord, démarcher pour trouver un repreneur pour l’ancienne usine; ensuite, dynamiser l’économie dans la MRC via des institutions existantes (CIEL) et des projets comme une « Cité technologique » et enfin, rehausser l’attrait industriel de la MRC.

Entre temps, le gouvernement libéral met fin aux CLD et délègue la responsabilité du développement économique aux MRC, forçant les élus à repenser la structure. Il faudra attendre début 2016 et un investissement de 1,8 M$ pour la mise sur pied de CIENOV, aujourd’hui le bras économique de la MRC.

Ajoutons à cela le dossier d’un éventuel repreneur d’Electrolux qui est à l’arrêt et les ponts de communication avec la multinationale, aujourd’hui rétablis, sont alors fermés. En 2015, les conséquences de la fermeture d’Electrolux se font lourdement sentir dans la communauté.

Quelles sont les options?

Plusieurs études ont alors été menées afin d’évaluer le potentiel d’agrandissement des parcs existants. « Bien que certaines zones industrielles peuvent être optimisées, cette seule option ne sera pas suffisante pour assurer l’avenir économique de la MRC », constate Olivier Goyette, directeur du CIENOV.

Lors de la séance du conseil de la MRC de L’Assomption en septembre dernier, les élus ont octroyé un mandat à une firme d’avocats pour l’accompagner dans la création d’un parc industriel intermunicipal. Le projet se nomme CIEPARC et « permettra, entre autres, aux entreprises de la région d’assurer leur pleine expansion ».

« Il existe une disposition dans le plan d’aménagement (PMAD) [de la CMM] à l’effet qu’une MRC, en cas d’exception pour des besoins économiques et la création d’emplois surtout, peut faire une demande de recevabilité pour voir si un secteur situé en zone agricole ne pourrait pas être converti, assortis de conditions bien précises comme de la remise en culture par exemple. C’est quelque chose qui nous examinons avec la CMM et on a jugé bon d’être accompagné pour pousser ce dossier-là. Nous sommes à examiner des sites potentiels », explique M. Bouchard.

« Réinventer notre avenir »

Avec un développement urbain saturé, soumis à un moratoire sur le dézonage des terres agricoles et une économie qui a pris son essor principalement par le développement résidentiel, la MRC vit présentement une certaine stagnation de l’économie, affirme M. Goyette.

Le slogan « Réinventer notre avenir », titre de la stratégie de relance, porte bien son nom. Les efforts n’ont pas été ménagés pour repositionner l’économie de la MRC et cela passait notamment par les technologies de l’avenir et les pôles économiques. L’arrivée du laboratoire CITECH (Commerce Intelligent et Technologies Expérientielles) qui vise à développer des produits technologiques afin d’améliorer l’expérience client notamment, est un bel exemple.

Le CIEBIO, pôle agricole important avec le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière, est sur une bonne voie, car on s’affaire présentement à attacher les derniers détails du financement de ce projet d’envergure qui sera à Repentigny.

Pour plus d’informations : cienov.ca et www.reinventernotreavenir.org

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média