Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 décembre 2018

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Samuel Asselin est encore sur un nuage

Il a remporté la Coupe Memorial

Samuel Asselin

©Archives

Samuel Asselin célèbre sa conquête de la coupe Memorial.

Samuel Asselin est bien installé au Gym alternatif de L’Assomption. Deux semaines après avoir décroché le titre de champion du hockey junior canadien, il est déjà de retour à l’entraînement afin de se préparer pour la saison prochaine. Mais l’athlète natif de L’Assomption a célébré à fond cette victoire du Titan d’Acadie-Bathurst.

La saison a été fertile en émotions pour l’attaquant de 19 ans qui a été échangé au Titan après avoir passé 4 ans chez les Cataractes de Shawinigan: «C’est certain que j’ai vécu un choc avec cette transaction. J’étais habitué là-bas, ma pension et, en plus, ce n’était pas trop loin de la maison. Mais me retrouver avec le Titan, ce fut un méchant contraste.»

Son passage à la Coupe Memorial a aussi été épique, car le Titan a remporté les grands honneurs de la Ligue canadienne de hockey junior en défaisant les Pats de Régina par la marque de 3 à 0: «Ce fut une super belle aventure. Là aussi, nous étions prêts à faire face à chaque équipe, mais c’est plus stressant que la Coupe du Président. Tu n’as pas le droit de connaître un mauvais match, ce qui rend le tournoi si stressant. Mais nous avons gagné la Coupe et, ça, personne ne va pouvoir nous l’enlever.»

 

En plus de remporter les grands honneurs, Samuel a été choisi sur l’équipe d’étoiles avec une performance de 5 buts et 1 passe. Dans un proche avenir, il a repris l’entraînement à L’Assomption. Une grande fête est prévue pour lui dans sa ville natale lorsqu’il aura le droit de recevoir la fameuse Coupe Memorial; un bel exploit pour ce sympathique athlète de chez nous.

(PC)

 

 

À Charlemagne, la sécurité avant tout

La Ville de Charlemagne compte procéder à une modification des limites de vitesse sur son territoire dès le début de l’été 2018. Cette décision survient à la suite des recommandations déposées, en novembre dernier, par le Comité de gestion de la vitesse sur le réseau. Outre des modifications aux limites de vitesse, le comité y va aussi de certaines recommandations en ce qui a trait aux différentes mesures d’apaisement à prendre en considération.

D’ailleurs, pour le maire de la Ville de Charlemagne, Normand Grenier, en plus de répondre aux nombreux commentaires des citoyens sur la vitesse excessive dans les rues résidentielles : « Ce projet s’inscrit dans une continuité d’actions entreprises par la Ville et un ensemble de municipalités pour réduire la limite de vitesse sur leur territoire. »

D'ailleurs, lors du point de presse, le directeur général de la municipalité Bernard Boudreau a expliqué que la Ville de Charlemagne allait lancer le processus d'avis de motion au mois d'août, et que les élus vont se pencher sur la question au mois de septembre. Par la suite, une période de rodage est prévue afin de permettre aux résidants de se familiariser avec les nouvelles normes de vitesse en vigueur dans la municipalité.

 

(PC)

 

Charlemagne limite de vitesse

©archives

À Charlemagne, on réduit sa vitesse, c'est du moins la décision des élus du conseil municipal.

Repentigny célèbre 20 ans de tradition et d'excellence

La 20e édition d’Excellence Repentigny s’est conclue, le vendredi 25 mai dernier, alors que 26 bourses de 500 $ à 1 500 $ ont été remises à autant de jeunes athlètes et artistes de Repentigny. Pour l’occasion, des centaines de personnes étaient réunies au Centre communautaire Laurent-Venne afin de rendre hommage à cette jeunesse qui se distingue.

«C’est un grand honneur de pouvoir célébrer avec les familles la persévérance, la détermination et la réussite de jeunes d’ici qui se distinguent dans une discipline sportive ou artistique. Depuis 20 ans déjà, Excellence Repentigny offre à ces athlètes et à ces artistes un coup de pouce pour leur permettre de voir encore plus loin et de poursuivre leurs rêves», déclare la mairesse de Repentigny, Chantal Deschamps.

Voici la liste des lauréats:

Catégorie provinciale – Bourses de 500 $

Alexandre Bergeron (tennis), Adèle Charneau (judo), Yanis Hachemi (judo), Émile Lebrun (golf), Marianne Picard (hockey sur glace), Félix Thérien (athlétisme) et Olivier Thibault (ski acrobatique, bosses)

Catégorie nationale – Bourses de 1 000 $

Marie-Lou Archambault (cheerleading), Sarina Bastida (cheerleading), Thomas Fafard (athlétisme) et Sophie Gauthier (tennis de table)

Catégorie internationale – Bourses de 1 500 $

René Cournoyer (gymnastique artistique), Gabriel Dufresne (ski acrobatique, bosses), Annie Leblanc (athlétisme), Simon Lemieux (ski acrobatique, bosses) et James Leroux (paranatation)

Catégorie Artistes de la relève ou en voie de professionnalisation - Bourses de 750 $ Philippe Dépelteau (danse contemporaine), Guillaume Pinard (piano) et Fabien Proulx-Tremblay (piano classique)

Catégorie Artistes professionnels – Bourses de 1 500 $

Lawrence Dupuis (cinéma), Alexandre Légaré (auteur-compositeur-interprète), Catherine Lemay (auteure-compositrice-), Sophie Périard (musique), Jean-Christophe Réhel (littérature), Lorrie Snyder (chanson) et Jean-Luc Therrien (piano) (PC)

 

 

Excellence Repentigny

©archives

: Emile Lebrun a signé le livre d'or de la municipalité.

Ils transforment une parcelle de terre en verger de camerises

Deux professionnels oeuvrant en services sociaux résidants de L'Assomption se sont lancés dans la culture de camerises, un fruit méconnu, mais aux vertus nutritives forts intéressantes. Ils souhaitent en faire profiter la communauté assomptionniste.

En 2012, Maryse Turgeon et son conjoint Pascal Goulet ont saisi une opportunité qui n'allait sans doute pas se reproduire: celle de récupérer une portion de terre appartenant à la famille Turgeon et d'en faire un projet agricole.

D'autant plus que la camerise est savoureuse, à mi-chemin entre le bleuet, la framboise et la prune. «Tout ce que l'on fait à partir de fruits des champs, peut être fait avec la camerise, mais la manger fraîche est la meilleur façon de profiter de tous ses nutriments, dont les antioxydants, qui sont présents en plus grandes quantité que plusieurs petits fruits», explique M. Goulet.

Au printemps 2015, sur une portion de terre louée d'environ neuf hectares, le couple a planté, avec famille et amis, pas moins de 4200 camérisiers, répartis sur une douzaine de rang.Ils ont mis toutes les chances de leur côté afin de limiter les pertes de camérisiers: plantation à la main, ajout de mycorhizes pour favoriser la formation des racines, arrosage manuel par la suite…

En ayant obtenu leur permis de producteur agricole, ils ont accès aux agronomes du ministère de l’Agriculture (MAPAQ), ainsi que de la Coopérative Cultur'innov (spécialisée dans les cultures émergentes). Il fallait d’abord démontrer le sérieux et la rentabilité du projet, soit des revenus minimums de 5000$ par année.

Du côté de l’aide financière, le couple a obtenu une subvention de 10 000$ sur deux ans de la financière agricole pour le démarrage. « Tous les contrats devant notaire [bail de location, garanties financières pour l’obtention d’un prêt, etc.], ont finalement totalisé plus de la moitié de la subvention au démarrage.

Si la tendance se maintient, car il faut aussi surveiller d’autres petits envahisseurs potentiels, telles certaines chenilles, le couple pourra développer d’autres projets en lien avec la camerise, dont la transformation, en plus de l’accueil de groupes communautaires pour la cueillette, par exemple. « Nous souhaitons que la communauté de L’Assomption profite de ce projet, que ce soit sur le plan économique ou encore social », fait valoir M. Goulet

(NV)

 

 

Champ de cannerises

©archives

En 2012, Maryse Turgeon et son conjoint Pascal Goulet ont saisi une opportunité qui n'allait sans doute pas se reproduire

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média