Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

13 Mars 2018

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

«Osez la bonne idée, soyez audacieux» - Hugo Dubé

Le comédien était conférencier à Lavaltrie

©L'Action D'Autray - Pierre Bellemare

AFFAIRES. Penser hors du cadre, briser des règles et apprendre à déranger sont des jalons sur le chemin de l'innovation, sur le chemin de la bonne idée, selon le comédien et entrepreneur en divertissements Hugo Dubé.

«Pour avoir une bonne idée, on doit s'entrainer à en avoir plusieurs», a-t-il dit devant quelque 70 personnes rassemblées lors du dernier «5 à 7» du Regroupement des gens d'affaires de Lavaltrie (RGAL). La conférence était offerte par le programme «Axé Compétences D'Autray».

Contexte

«Chaque fois que l'humain effectue un pas important, cela génère de l'anxiété sociale», a noté M. Dubé.

Il juge qu'il faut accepter l'échec, que cela fait partie de la réussite.

Il a signalé que l'humain a comme responsabilité d'être capable d'utiliser son imaginaire.

M. Dubé a mentionné que la créativité part d'un individu et que, pour être capable de créer, il faut briser au moins une règle. Il a donné l'exemple de Thomas Edison qui, en inventant l'ampoule, a brisé la règle que la combustion du bois est requise pour s'éclairer.

«Il faut apprendre à déranger mais ce n'est pas dans l'attitude des Québécois», a-t-il affirmé.

Il a noté qu'aucune nouvelle idée ne naît bonne.

Il a aussi maintenu qu'il faut aller chercher de nouvelles références, qu'il faut apprendre à gérer le malaise.

Comme autre exemple d'innovation, il a évoqué le cas de Joseph-Armand Bombardier. Ce dernier a inventé le «snowmobile» (ancêtre de la motoneige) parce qu'il s'est refusé à ce que d'autres parents perdent, comme lui, un enfant parce que le médecin n'a pu se rendre à son chevet à cause de la neige. Yvon, le fils de l'inventeur, est mort d'une péritonite.

M. Dubé a aussi parlé de Panasonic qui a su convertir en serre hydroponique ses immenses usines de fabrication de téléviseurs devenues désuètes en raison de l'importante arrivée des téléphones mobiles. Résultat, l'entreprise est devenue l'un des plus grands fournisseurs d'épinards.

«Ce malaise là les a amenés vers une autre vision», a-t-il signifié.

M. Dubé a insisté sur l'importance de penser dans une nouvelle boîte. «Le but, c'est de sortir ses antennes, d'avoir l'inspiration», a-t-il déclaré. Il a évoqué le «lâcher prise», l'importance de retrouver le gamin en nous.

Une fois par semaine, se donner un espace créatif, un endroit pour être dans notre bulle, se réserver du temps créatif (environ 90 minutes), faire preuve de patience, démontrer le désir de créativité et faire preuve d'humour sont les cinq étapes qu'il a mentionné pour susciter la créativité.

Il a suggéré de fréquenter l'inconfort créatif, de sortir de notre zone de confort.

La prochaine activité du RGAL aura lieu le 11 avril. Il s'agira de l'assemblée générale annuelle de l'organisme, au café culturel de La Chasse-Galerie de Lavaltrie.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par