Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

02 mars 2018

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Un ex-entraîneur de hockey mineur aurait fait une deuxième victime

©Photo tirée de Facebook

JUSTICE. Un homme de 35 ans ayant été entraîneur de hockey mineur a été accusé d'avoir agressé et commis des crimes sexuels envers une deuxième  victime alléguée, le 26 février.

Lire aussi: Martin Jutras fait face à cinq accusations à caractère sexuel

Depuis, Martin Jutras, un résident de Mascouche, doit répondre de onze accusations, toutes de nature sexuelle, concernant deux victimes alléguées, toutes deux âgées de 15 ans au moment des faits reprochés.

Il aurait abusé d'elles au cours de deux périodes très rapprochées et il aurait commis sensiblement les mêmes crimes envers chacune d'elles.

Congédié

Concernant la première victime alléguée, Martin Jutras avait d'abord été arrêté le 5 octobre 2017 par la police de L'Assomption.  Il avait été accusé dès le lendemain de quatre crimes sexuels envers elle, soit agression sexuelle, incitation à des contacts sexuels, touchés sexuels et leurre.

Il avait aussi été accusé d'avoir accédé à de la pornographie juvénile au cours de la même période où il aurait commis ces crimes, soit entre août et octobre 2017.

Dès lors, Martin Jutras a été remercié de ses services par le Club de hockey mineur CLL (Charlemagne, Le Gardeur, L’Assomption) où il occupait depuis un mois et demi un poste de directeur peewee et d'entraîneur d’une équipe atome C.

Il était alors aussi propriétaire de l’entreprise établie à L’Assomption Air en jeu, qui œuvre dans le domaine de la location de jeux gonflables.

En situation d'autorité

Le dossier de Martin Jutras est revenu devant la cour à différentes reprises depuis, jusqu'à ce que six nouvelles accusations soient déposées contre lui concernant une deuxième victime alléguée, lors de sa dernière apparition devant le tribunal.

Contrairement à la première victime alléguée, Martin Jutras aurait été en situation d'autorité ou de confiance vis-à-vis celle-ci lors d'évènements où il l'aurait touchée, puis incitée à le toucher  et à toucher une tierce personne.  Il l'aurait aussi agressée sexuellement.

Ces évènements se seraient déroulés sur une période de quelques mois, entre décembre 2016 et mai 2017.

Sévères conditions

Depuis sa première comparution, Martin Jutras est soumis à de sévères conditions et celles-ci ont été reconduites lorsque les nouvelles accusations ont été déposées contre lui.

Martin Jutras doit revenir devant le tribunal en avril pour la suite des procédures judiciaires intentées contre lui.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média