Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

12 Avril 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

227 M$ d'investissements depuis l'annonce de la salle de spectacles

©Photo Hebdo Rive Nord – Christian Richard

Le début de la programmation de la future salle de spectacles à Repentigny est prévu pour 2020, a affirmé Chantal Deschamps devant les convives de son souper annuel organisé par la Chambre de commerce de la MRC de L'Assomption, le mercredi 11 avril, qui était animé par Geneviève Borne.

©Photo Hebdo Rive Nord – Christian Richard

La mairesse de Repentigny et préfète de la MRC de L'Assomption Chantal Deschamps a illustré sa vision du développement culturel à Repentigny qui est en synergie avec le pôle culturel de la Ville de L'Assomption.

©Hebdo Rive Nord – Christian Richard

Un panel animé par Geneviève Borne mettait en vedette Jean-François Renaud, producteur chez Concertium, Gisèle Côté directrice générale et artistique de l'ARAMusique ainsi que Claude de Grandpré directeur général et artistique du Théâtre Hector-Charland.

©Photo Hebdo Rive Nord – Christian Richard

L'événement a aussi attiré plusieurs personnalités, dont le designer Jean-Claude Poitras, la chanteuse Annie Villeneuve, le comédien Claude Prégent et le chanteur Marco Calliari.

©Photo Hebdo Rive Nord – Christian Richard

Chantal Deschamps en compagnie de Marc-André Plante maire de Terrebonne et Guillaume Tremblay, maire de Mascouche.

©Photo Hebdo Rive Nord – Christian Richard

Plusieurs maires de la Couronne Nord de Montréal et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) étaient présents.

La concrétisation de ce projet de salle de spectacles est le fruit de plus de dix ans de concertation avec la Corporation Hector-Charland à L'Assomption, mais aussi d'engagement du milieu, particulièrement des commerçants et gens d'affaires.

Pas moins de 2 M$ auront ainsi été amassés par la communauté. Ce travail acharné a mené à l'octroi d'une subvention de 6,2 M$ des deux paliers gouvernementaux l'été dernier, a souligné la mairesse sous les applaudissements des 200 personnes venus entendre sa conférence intitulée «L'urbain au service de l'humain».

Le nom et le concept de cette nouvelle salle de spectacles, réalisé par la firme FABG qui a remporté le concours d'architecture, seront dévoilés le lundi 16 avril lors d'une annonce officielle.

Chantal Deschamps a rappelé que la dernière salle de spectacles de Repentigny a été détruite dans un incendie il y a 51 ans. Les vestiges de l'ancien Centre d'art, un théâtre d'été, subsistent encore au parc Saint-Laurent.

«C'est là où j'ai été initiée à l'univers fantastique du théâtre, à l'âge de 8 ans, donc l'éveil et le goût à la culture, a raconté Mme Deschamps. Ça nous aide à comprendre que de tels lieux sont importants pour le développement d'un milieu de vie et d'une région, car ils sont des déclencheurs de rêves, d'ambition et d'imagination»

Se réinventer

Le drame économique et humain de la fermeture de l'usine Électrolux a forcé les élus à travailler de concert plutôt qu'en compétition, afin de créer un plan de relance. Chantal Deschamps est revenue sur l'implantation des pôles d'innovation comme CIETECH et CIEBIO, ainsi que le Centre régional de formation universitaire (CRUL), qui sont nés au cours des dernières années et qui sont les fruits de cette relance économique.

C'était sans compter le dynamisme encore méconnu que la culture peut insuffler dans l'économie. Repentigny en a eu la démonstration. «Depuis l'annonce de l'implantation seulement de cette nouvelle salle, se sont 227M$ d'investissements privés qui ont été faits dans le centre-ville», souligne Mme Deschamps.

La culture, ce n'est pas seulement bon pour les affaires. «Avec une offre complète en matière de culture, nous venons aussi combler un besoin très présent dans notre ville, le tout à proximité de la bibliothèque, du Créalab et de l'île Lebel, par exemple, mais surtout à proximité des citoyens, sans qu'ils aient à sortir de leur ville», a expliqué Mme Deschamps à la suite de la conférence.

Le souper-conférence de la mairesse de Repentigny et préfète de la MRC L'Assomption est devenue une tradition pour les gens d'affaires et élus de la région et au-delà, puisque des représentants des Basses-Laurentides, de Laval et de Longueuil étaient aussi présents.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par