Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 mai 2018

Trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale

Lise Lavallée dépose une pétition

©(Photo Hebdo Rive Nord –archives)

Plus de 1800 personnes, entre le 21 mars et le 24 avril, ont demandé que le gouvernement du Québec mette en place de façon urgente un plan d’action concernant le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale,(TSAF), basé sur les recommandations de l’Institut national de santé publique du Québec.

À l’Assemblée nationale, le mardi 1er mai,  Lise Lavallée, députée de Repentigny, de la Coalition Avenir Québec, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de santé publique. dépose la pétition s'intitule la mise en place d’un plan d’action relativement au trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale.

Cette pétition se veut la voix de toutes ces personnes vulnérables, qui en plus de devoir vivre avec un handicap neurocomportemental et neurocognitif permanent, souvent à leur insu, se retrouvent pour la majorité placées en milieu substitut pendant leur enfance, et peu capables de faire la transition vers  le monde des adultes Selon une étude réalisée aux États-Unis, 80 % des personnes atteintes de TSAF sont incapables de vivre de façon autonome ou sans soutien à l’âge adulte. La rue, et la consommation, deviennent parfois leurs maisons; des refuges qui les placent en situation de grande vulnérabilité, après une adolescence difficile caractérisée par des problèmes scolaires majeurs, et une grande propension à subir abus, exclusion et intimidation. Des jeunes femmes atteintes de TSAF, qu’on ne sait pas comment aider, mettent au monde des enfants exposés à l’alcool pendant la grossesse.

Le TSAF est un problème de santé publique connu par le MSSS depuis au moins 1979 : SAFERA espère que cette pétition sera enfin le recours efficace pour que le gouvernement prenne ses responsabilités et fasse ce qu’il doit faire : protéger la santé contre un produit dangereux dont il tire d'immenses profits et dispenser des services sociaux adéquats aux personnes atteintes de TSAF, ainsi que du soutien pour leurs proches.

(PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média