Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

20 Juin 2018

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

François Legault dresse son bilan de 15 années libérales

François Legault dresse son bilan de 15 années libérales

©archives - Hebdo Rive Nord

François Legault sera en tournée à travers le Québec durant la saison estivale.

POLITIQUE PROVINCIALE. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) et député de L’Assomption, François Legault, n’a pas tenu un bilan régulier de la dernière session parlementaire, mais il a plutôt profité de l’occasion pour faire un bilan des 15 ans de pouvoir des libéraux.

À trois mois des élections générales au Québec, celui dont le parti est en tête des sondages ne se cache pas la tête dans le sable, et il affirme qu’il va multiplier les efforts pour remporter la course. «Nous sommes en bonne position pour l’instant. Mon équipe et moi allons donc continuer sans relâche le travail amorcé, mais je ne prends rien pour acquis. C’est pour cela que je vais arpenter durant la saison estivale les quatre coins du Québec pour rencontrer les gens et leur faire part de nos propositions», déclare le chef de la CAQ.

@ST:Un faible bilan

@R:François Legault a tracé un faible bilan du régime de Philippe Couillard. «Le manque d’intégrité et de transparence des libéraux au cours des 15 dernières années ont gravement entaché le Québec Un fort désir de changement souffle sur le Québec, après 15 années d’un gouvernement usé et fatigué», conclut ce dernier.

Lors de son entrevue accordée à l’Hebdo Rive Nord, le député de L’Assomption a tenu à rappeler que les libéraux ont littéralement échoué dans trois secteurs, soit en santé, en éducation et en économie prioritaire au Québec. Il a souligné aussi, à la veille de l’élection, que le Québec peut faire mieux dans ces domaines. «Juste en santé, c’est catastrophique, la seule chose qui a réellement bougé dans ce domaine c’est le salaire des médecins spécialistes, ça n’a pas de bon sens», souligne le chef de la CAQ.

M. Legault a aussi profité de la tribune pour se féliciter d’avoir assumé le rôle de véritable opposition officielle à l’Assemblée nationale, d’avoir formé une équipe de candidats et de députés aguerris, et dont les Québécois seront fiers.

«Aujourd’hui, je veux dire aux Québécois qu’il y a un espoir. L’espoir d’un gouvernement qui va faire de l’éducation une vraie priorité nationale, qui va enrichir les Québécois, stimuler l’innovation, les investissements des entreprises et les exportations. Un gouvernement qui va remettre plus d’argent dans les poches des familles et des Québécois. Le Québec peut faire mieux, faire plus, en éducation, en santé et en économie. C’est un engagement ferme», d’ajouter le chef de la CAQ.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média