Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 Juillet 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Les circuits patrimoniaux de L’Assomption s’actualisent

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Les administrateurs d'Archives Lanaudière étaient présents lors du lancement

Archives Lanaudière a procédé au lancement de la saison estivale des circuits patrimoniaux qui arborent désormais une toute nouvelle image qui se veut actuelle.

Saviez-vous que les terres très fertiles de la région de L’Assomption et la culture du blé en ont fait la capitale régionale vers les années 1820? Que le fait d’être située sur chemin du Roy, entre Montréal et Québec, fait de l’Assomption un centre important où on a implanté le 5e bureau de poste du Québec? Qu’avec la fondation du Collège de l’Assomption en 1832 et la création d’un marché public à proximité, le boulevard de l’Ange-Gardien devient une des artères commerciales les plus importantes de l’époque?

Il y en a bien à long à dire sur L’Assomption qui célébrait l’an dernier ses 300 ans. Difficile donc de résumer trois centenaires d’événements en quelques minutes, mais Claude Martel, historien géographe, passionné d’histoire et auteur, a réussi à le faire à l’occasion du lancement.

église de L'Assomption

©Photo Nathalie Vigneault - Hebdo Rive Nord

Les bâtiments patrimoniaux de L’Assomption en ont long à raconter.

Deux circuits sont toujours offerts, soit un circuit court d’une durée d’une heure qui débute au Théâtre Hector-Charland pour se poursuivre vers les rue Saint-Étienne et Saint-Pierre pour revenir sur le boulevard L’Ange-Gardien. Le circuit long d’une durée d’une heure et demi permet d’en apprendre plus sur l’église, le presbytère et le Couvent des sœurs de la Congrégation Notre-Dame notamment.

Rappelons que les circuits patrimoniaux permettent à Archives Lanaudière de remplir sa mission de diffusion en plus d’être une source de financement pour l’organisme.

« Avec les années, les circuits patrimoniaux ont évolué, ont grandi et sont devenus un événement, au point tel qu’ils ont désormais leur propre sigle, leur propre image », a souligné Robert Picard, président d’Archives Lanaudière qui a rappelé la mission régionale de l’organisme.

Réservation au 450 589-0233

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par