Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 Juillet 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Conseil de L’Assomption en bref

©Photo Nathalie Vigneault - Hebdo Rive Nord

La Ville de L’Assomption a diffusé le mot d’introduction du maire lors de la dernière assemblée municipale en direct sur Facebook

Parmi les éléments à noter lors de la dernière assemblée du conseil de la Ville de L’Assomption le mardi 10 juillet, soulignons une rencontre avec le ministère des Transports concernant la circulation, 24 nouveaux terrains de pétanques et un nouveau projet des activités Gribouille en développement.

Campagne de sensibilisation, diminution de la vitesse à 40 km/heure (bientôt partout en milieu résidentiel), ajout de panneaux indicateurs de vitesse et analyseurs de trafic (dès l’octroi d’une subvention), les défis de circulation et de sécurité sont des priorités au conseil municipal.

Une étude de circulation sera d’ailleurs effectuée en marge de l’ouverture de la nouvelle école primaire sur le boulevard Lafortune. CIMA+ réalisera l’étude à partir de l’automne jusqu’au printemps prochain, pour un montant de 18 510$.

L’administration a récemment fait le point avec le ministère des Transports sur l’ensemble des améliorations souhaitées sur les routes provinciales. Quelques idées ont reçu un certain assentiment. « Ce ne sont pas des engagements qui ont été pris, mais on sent une ouverture de leur part », indique le maire.

D’abord, une demande a été formulée d’ajouter une voie centrale sur la route 343 à la hauteur de la rue Turgeon notamment, afin de faciliter les virages et aider la fluidité. D’autre on part, on souhaite uniformiser la vitesse à 50 km/heure jusqu’à l’école l’Amitié et ajouter des passages piétonniers. « On ralentit le débit, mais on améliore la fluidité et tout le monde en sera gagnant », soutient le maire.

L’ajout d’un carrefour giratoire à l’intersection de la route 341 et du boulevard L’Ange-Gardien ajouterait de la fluidité. Ensuite, dans le même secteur, la proposition de suspendre une piste multifonction (piste cyclable et piétonnière) aux côtés du pont de la rivière L’Assomption a aussi été bien reçue. « Beaucoup d’étudiants utilisent le transport actif dans ce secteur », indique le maire.

Un nouveau Gribouille?

Désappointées de la disparation des activités Gribouille, des mamans sont allées rencontrer le maire, qui a tenu une rencontre le 27 juin à propos de ce programme éducatif dédié aux enfants d’âge préscolaire. En collaboration avec le CERESO et le Cégep, un projet d’organisme à but non lucratif est en cours d’élaboration. Si le concept fonctionne, c’est l’organisme qui se chargera désormais de gérer ce programme. « La Ville va subventionner le programme, mais cela va nous coûter beaucoup moins cher que dans la forme actuelle », explique M. Nadeau. Une autre rencontre est prévue le 22 août.

Pétanques et piste cyclable

La Ville de l’Assomption ajoute du « bonheur citoyen » cet été en allant de l’avant avec le projet de piste cyclable sur le chemin du Golf qui pourra relier le secteur du portage à la montée Saint-Sulpice notamment. L’aménagement devrait être prêt pour l’été 2019.

De plus, pas moins de 24 terrains de pétanques seront installés au parc Léo-Jacques, ce qui en réjouit plusieurs puisqu’il était devenu hasardeux d’y jouer, au parc Juneau, à proximité du terrain de baseball. Les travaux devraient débuter cette année et se poursuivront avec les installations sanitaires et l’éclairage l’an prochain. La Ville a lancé un appel d’offres à cet effet.

Glissement de terrain

À la suite d’un glissement de terrain survenu le jeudi 30 mars sur le rang du Bas-de-L'Assomption Sud, la Ville doit faire évaluer par des ingénieurs spécialisés une façon de stabiliser le sol à cet endroit afin de protéger les infrastructures routières. La Ville a lancé un appel d’offres à cet effet.

Armes des policiers

L’ensemble des armes de service des policiers du Service de police L’Assomption/Saint-Sulpice doivent être remplacées à cause de leur désuétude : les pièces de rechange sont discontinuées. Ainsi 40 pistolets 9 mm seront achetés pour près de 42 000$ sur sept ans, incluant la formation et les accessoires.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par