Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

22 Août 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Des invités spéciaux célèbrent les 10 ans de la LILas

©Photo gracieuseté

Les comédiens Francis Sasseville et Pier-Luc Funk se sont échangé la réplique dans un match spécial des 10 ans de la Ligue d’improvisation de L’Assomption.

La ligue d’improvisation de L’Assomption (LILas) soulignait ses 10 ans à l’occasion d’un match spécial « Anciens vs Nouveaux » de la ligue, à laquelle prenait part le comédien Pier-Luc Funk notamment, le 7 août à l’Oasis du Vieux Palais de L’Assomption.

Le comédien qui vient d’être choisi pour jouer dans un film de Xavier Dolan et que l’on a vu performer dans SNL Québec effectuait un « retour » à la LILas, qu’il a fréquenté jusqu’à l’an dernier.

« Pier-Luc Funk a été un collaborateur assidu de la LILas, qui se veut une ligue estivale, explique Francis Sasseville comédien et cofondateur de la ligue d’improvisation. On sait que l’été il n’y a pas une multitude de spectacles d’impros contrairement au reste de l’année, alors on crée une offre à ce titre».

improvisation LILas L'Assomption

©Photo gracieuseté

La Ligue d’improvisation de L’Assomption fait place à des moments de théâtre uniques depuis 10 ans.

La ligue attire maintenant entre 20 et 100 personnes par soir et peut compter sur 25 joueurs en moyenne, dont plusieurs proviennent de la Ligue des pamplemousses qui est la ligue collégiale. La LiLas a d’ailleurs contribué, au fil des ans, à propulser d’autres talents issus des écoles secondaires et qui ont continué ensuite.

Francis Sasseville est aussi membre de la Ligue d’improvisation montréalaise (LIM) et a déjà donné des ateliers à la LNI. D’autres membres de la LILas collaborent avec d’autres ligues d’improvisation dans le Grand Montréal comme la Sprite par exemple.

Séances d’entraînement théâtral

Les parties d’improvisations comme la LILas sont littéralement des séances d’entraînement pour tout comédien, mais aussi d’autres professionnels du monde de la scène.

« Ce qui est bien avec l’impro c’est qu’une fois par semaine je me retrouve à la fois auteur, metteur en scène et comédien, souligne M. Sasseville, qui donne aussi dans l’écriture au théâtre ».

La recette pour bien performer en impro? « Il n’y en a pas une seule, mais ce qui est certain c’est qu’il faut être disponible, curieux et à l’écoute de ce que les autres proposent. C’est une enquête au fond, c’est d’aller voir jusqu’où on peut aller dans une situation donnée en cinq minutes, tout en restant dans une trame crédible que les autres joueurs vont pouvoir suivre », relate l’improvisateur chevronné.

La dernière de la saison aura lieu le mardi 28 août dès 20h à L’Oasis du Vieux Palais, dans une formule « menu dégustation », où les spectateurs pourront voir se dérouler des parties d’impro à différents lieux dans la Vieux-Palais et à l’extérieur.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média