Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 Septembre 2018

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

La CAQ veut agir tôt pour le dépistage des jeunes

©Pierre Chartier

:Le chef de la CAQ François Legault, entouré de ses candidats, s’engage à agir pour évaluer systématiquement les enfants de 0 à 5 ans

DÉPISTAGE. C’est dans sa propre circonscription, en compagnie de plusieurs candidats de Lanaudière, que François Legault a dévoilé les propositions de la Coalition avenir Québec (CAQ) en matière de dépistage des troubles du neuro-développement chez les enfants en bas âge, le mercredi 12 septembre.

Dans un premier temps, le chef de la CAQ a tenu à dresser un bilan pour Lanaudière. Ce dernier a rappelé que la région a été malmenée par 15 ans de régime libéral. En premier lieu, M. Legault a souligné les inégalités dans le dossier des taxes scolaires qui touche plusieurs familles du secteur. Il a ensuite parlé de l’hôpital Pierre-Le Gardeur qui compte une impressionnante liste d’attente à l’urgence et des routes du secteur qui doivent être refaites en priorité.

«C’est une annonce parmi les plus importantes que l’on fait ce matin et je suis très heureux de la faire dans ma circonscriptionUn gouvernement de la CAQ s’engage à agir pour évaluer systématiquement les enfants de 0 à 5 ans afin de dépister les troubles de développement, de manière à donner plus rapidement des soins et des services à ceux qui en ont besoin», a déclaré François Legault

Ces troubles sont présents dès la naissance, mais c’est lorsque l’enfant entre à l’école qu’ils ont un impact significatif. Or, seulement 25 % des enfants sont diagnostiqués avant leur entrée à l’école.

«L’enfant souffrant d’un trouble du neuro-développement non pris en charge est à fort risque de vivre des difficultés scolaires, une perte d’estime de soi, ou de décrocher de l’école», a expliqué Lionel Carmant, neurologue de formation.

La CAQ propose notamment un accès garanti à un médecin de famille pour tous les enfants. On dénote qu’environ 146 000 enfants de 0 à 5 ans, soit près de 30 % de ces enfants, sont orphelins d’un médecin de famille. «La première chose à faire, c’est de nous assurer que tous les enfants auront un médecin de famille», a affirmé François Legault.

«Agir tôt dans la vie d’un enfant est la meilleure façon d’assurer sa réussite. Il faut tout faire pour mieux dépister et ensuite corriger les problèmes de développement et d’apprentissage, dès le plus jeune âge», a conclu le député de L’Assomption et chef de la CAQ.

©Pierre Chartier

Le chef de la CAQ et ses candidats dans la région de Lanaudière.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média