Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 janvier 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Charlemagne appuie la charte sur les plastiques dans les océans

Conseil de Charlemagne

©Pierre Chartier

:La première séance de l’année 2019 du conseil municipal de Charlemagne s’est déroulée le 15 janvier dernier.

CONSEIL MUNICIPAL.Les élus de Charlemagne se sont réunis en séance tenante le 15 janvier dernier. En l’absence du maire Normand Grenier, c’est le conseiller Serge Desjardins qui a présidé le conseil municipal.

 

Le premier point qui a été abordé par les élus locaux est la charte sur les plastiques dans les océans. Rappelons que cette dernière a été signée lors du Sommet du G7, en juin 2018, dans laquelle les signataires s’engageaient à recycler, à réutiliser au moins 55 % des emballages de plastique, d’ici 2030, et à récupérer tous les types de plastiques, d’ici 2040.

 

Par ailleurs, en considérant que la Fédération canadienne des municipalités demande au gouvernement du Canada d’élaborer une stratégie nationale de réduction et de gestion des déchets marins, entre autres sujets, sur les déchets de plastique, et étant donné l’entrée en vigueur, le 28 janvier 2017, du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles qui propose des mesures de réduction des quantités de plastique, visant entres autres les sacs de plastique, les élus de Charlemagne ont voté de façon unanime d'appuyer la Fédération canadienne des municipalités, dans sa demande auprès du gouvernement du Canada, afin de développer et déployer, en collaboration avec les instances provinciales, métropolitaines, municipales et l'industrie, une stratégie canadienne afin de mettre en œuvre son engagement à recycler, à réutiliser au moins 55 % des emballages de plastique d'ici 2030 et à récupérer tous les types de plastiques, d'ici 2040.

 

De plus, le conseil demande de transmettre copie de cette résolution au Premier ministre et à la ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, au Premier ministre et à la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, à la Fédération canadienne des municipalités, à l'Union des municipalités du Québec, à la Fédération québécoise des municipalités, à l'Association canadienne de l'industrie des plastiques.

 

Dans un autre ordre d’idées, les élus ont abordé la demande d’un projet de construction de six logements sur la rue Quintal. Soulignons que ce projet a été étudié et analysé en fonction des objectifs et des critères d’évaluation du règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale, lors de la réunion tenue le 12 décembre 2018, du Comité consultatif d’urbanisme (CCU); cette demande a été acceptée par le conseil.

 

De plus, les élus se sont aussi penchés sur les besoins des services d’une firme d’avocat pour l’émission de certains avis spécialisés sur des sujets concernant la bonne marche administrative de la municipalité et pour la représenter devant les tribunaux pour l’application de sa réglementation municipale. Les élus ont voté pour les services professionnels de l’étude légale, Me Suzanne Dubé, avocate.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média