Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

28 janvier 2019

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Près de 2000 heures supplémentaires pour les ambulanciers

ambulance repentigny

©Photo Christian Richard

Un homme est décédé le 18 septembre dernier après que l’ambulance ait pris plus de 20 minutes à arriver, un troisième cas en à peine un an dans le sud de Lanaudière.

En 2018, L’entreprise Les Ambulances Repentigny inc. a compilé tout près de 2000 heures supplémentaires en fin de quart de travail, ce qui exclut les heures supplémentaires dites normales.

À lire aussi: "La population est en danger", disent les paramédics

 

« Ces heures représentent uniquement ce qu’on appelle le débordement de fin de quart, soit des paramédics qui doivent rester à la fin de leur quart parce qu’il y a un autre appel et qu’aucune autre ambulance n’est disponible », explique Claude Lemay, directeur d’Ambulances Repentigny, qui couvre les secteurs de la MRC L’Assomption et Lavaltrie. « Pour moi, c’est exceptionnel des chiffres comme ça », soutient M. Lemay.

Selon lui et le président du syndicat des paramédics section locale à Repentigny, Sébastien Gourre, cette donnée illustre bien à quel point le manque d’effectif est criant dans le secteur.

Le nombre d’appels a d’ailleurs augmenté de 24% depuis le dernier ajout d’effectif en 2012, ce qui représente 6 à 7 appels de plus par jour et 3 à 4 transports de plus, selon le syndicat des paramédics. On sait qu’un appel ne signifie pas nécessairement un transport.

La situation est pire pendant la saison de la grippe, où les temps d’attente dans les urgences allongent aussi les transports. « Non seulement les appels explosent, mais ils sont plus longs, car le paramédic doit rester avec la personne à l’urgence le temps qu’elle soit vue, souvent 45 minutes à une heure », explique M. Gourre.

Soulignons que l’entreprise Les ambulances Repentigny inc. possède sept ambulances réparties sur 24 heures pour couvrir un territoire traversé par l’autoroute 40, l’autoroute 31, les routes 341, 343 et 131, puis comprenant quatre CHSLD et plus de 20 résidences pour aînés autonomes à non autonomes.

Croissance constante

Les membres du syndicat ont effectué un recensement des projets immobiliers auprès des instances municipales de leur territoire. Ils ont relevé qu'à Repentigny uniquement, 581 unités pour personnes aînées ont vu ou verront le jour entre 2012 et la fin de 2020. Une autre importante résidence pour aînés pourrait aussi s’ajouter dans les prochaines années.

paramédics repentigny

©Photo Christian Richard

Les chiffres sont encore plus importants à Lavaltrie où les paramédics ont compilé pas moins de 980 nouveaux logements ou résidences familiales qui seraient déjà en construction ou à venir.

« L’augmentation de la population en plus d’un vieillissement marqué engendre un nombre particulièrement plus élevé d’appels, causant un épuisement chez les paramédics », souligne le syndicat des paramédics.

Le Centre de santé et de service sociaux de Lanaudière a refusé notre demande d’entrevue. « Une évaluation de la charge de travail est effectuée périodiquement et des recommandations sont faites annuellement. Pour cette année, elles seront transmises au MSSS dans les prochaines semaines », indique Pascal Lamy, chef au service des communications.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média