Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 février 2019

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Les profs réfléchissent à l’école de demain

école technologie

©Photo Archives

Les classes numériques, dites AVAN, poursuivent leur progression à la Commission scolaire

La Commission scolaire des Affluents et son 3e BarCamp techno visaient à sensibiliser le personnel enseignant, de soutien et de direction sur les possibilités qu’offrent les technologies numériques dans l’enseignement. La journée avait lieu le vendredi 18 février à l’école Jean-Baptiste-Meilleur à Repentigny.

jean michel vanasse

©Photo Nathalie Vigneault

Jean-Michel Vanasse, conférencier, producteur et porte-parole du Céralab de Repentigny, a donné une conférence sur l’intelligence artificielle.

« Croyez-vous que les robots pourraient un jour remplacer les enseignants ? », demandait le chroniqueur techno Jean-Michel Vanasse lors d’une conférence sur l’intelligence artificielle. L’assemblée constituée de professionnels de l’enseignement était plus que dubitative et avec raison.

Bien que cette avancée technologique couplée aux robots promet d’en mener large dans plusieurs sphères de nos vies, elle a tout de même d’importantes limites encore, particulièrement dans le domaine émotif, un aspect primordial en enseignement.

Toutefois, le conférencier qui produit aussi l’émission « Planète Techno » fait valoir que dans l’enseignement comme dans plusieurs domaines, des outils numériques utilisant l’intelligence artificielle existent déjà, comme un logiciel permettant de cibler plus finement certains problèmes d’apprentissage.

Des classes numériques

Comme partout, la technologie a ses adeptes et ses détracteurs. Toutefois, les classes intégrant le numérique font leur chemin et gagnent des adhérents au sein des enseignants.

En septembre 2017, des classes de l’école Félix-Leclerc se joignaient à l’aventure des classes « AVAN » (Apportez Votre Appareil Numérique). Pas encore « sans-papier », ses classes permettent toutefois d’intégrer le numérique dans l’apprentissage. Projets créatifs, ressources audio et vidéo, création de sites web, etc., les possibilités sont vastes.

Dans leur bilan de l’année, les enseignants énuméraient plusieurs avantages tels que la flexibilité d’enseignement, rétroactivité rapide des élèves en plus du développement de la compétence numérique de ceux-ci et de leur autonomie.

Une fois les difficultés techniques surmontées et la problématique des distractions réglée, les outils numériques en enseignement poursuivent bel et bien leur progression.

Soutien et formation

La Commission scolaire a déployé différents outils afin d’encourager et faciliter la transition vers le numérique dans les écoles. En plus des cinq conseillers pédagogiques qui sont dédiés à la tâche, des formations sont offertes et une classe d’expérimentation numérique est disponible pour le personnel, de même qu’une infrastructure de connexion efficace dans les classes numériques. Des équipes de mentors pairs sont aussi en développement.

« Le BarCamp permet de faire la démonstration qu’intégrer le numérique dans les classes n’est pas si compliqué que ça et qu’on peut commencer par des petites choses et évoluer là-dedans », fait valoir Steve Létourneau, conseiller pédagogique en intégration du numérique.

En plus des exposants et des conférenciers, pas moins d’une trentaine d’ateliers et de démonstrations étaient offerts par des partenaires ou par les enseignants eux-mêmes au sujet d’une application qu’ils connaissent, d’un projet qu’ils ont réalisé en classe ou d’une technologie qu’ils ont expérimentée.

exposants barcamp

©Photo gracieuseté

Plusieurs exposants étaient aussi sur place.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média