Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

06 février 2019

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Textos au volant : des camionneurs fautifs épinglés

opération autobus controleurs routiers

©Photo Christian Richard

Le port de la ceinture de sécurité était aussi ciblé dans cette opération de Contrôle routier du Québec

À bord d’un autobus voyageur, les contrôleurs routiers repèrent aisément les camionneurs qui textent au volant ou qui ne portent pas leur ceinture de sécurité. En seulement une heure, alors que l’Hebdo Rive Nord accompagnait les patrouilleurs de la SAAQ sur l'autoroute 40 à Repentigny, plus de cinq infractions ont été repérées et des constats émis.

controle routier opération

©Photo Christian Richard

Des contrôleurs étaient postés dans un autobus pour repérer les conducteurs fautifs.

« Le message qu’on envoie aujourd’hui est que peu importe le moment, vous êtes surveillés. Il n’y a pas un appel ou un texto qui justifie de prendre le risque », souligne Marie-Josée Michaud, agente aux relations publiques.

Les véhicules visés sont tous les véhicules commerciaux portant un numéro de plaque d’immatriculation débutant par un « F », et ce, peu importe le format, de la voiture au poids lourd.

Lors de l’opération du mercredi 6 février, quatre constables observateurs étaient à bord de l’autobus pour repérer les contrevenants et six contrôleurs routiers postés plus loin recevaient les informations et pouvaient intercepter les conducteurs. Bilan : neuf constats d’infraction pour utilisation d’un appareil électronique portatif au volant ont été émis et sept constats d’infraction pour non-port de la ceinture de sécurité.

controle routier saaq opération

©Photo Christian Richard

L'information est transmise aux patrouilleurs sur le terrain en vue d'une interception.

Ce type d’opération a lieu environ deux fois par année dans différentes régions depuis 2016. Les contrôleurs routiers souhaitent que le message passe et utilise les grands moyens pour y arriver. La distraction au volant (dont le cellulaire fait partie), est la cause de près de la moitié des accidents avec dommages corporels au Québec.

Du côté des poids lourds, ils représentaient en 2018, 50% des constats émis aux véhicules commerciaux pour utilisation du cellulaire en conduisant. Quand on sait que texter au volant multiplie par quatre le risque d’accident, on peut parler d’un comportement quasi-meurtrier.

La ceinture et ses mythes

La loi a été resserrée en mai 2018 concernant les infractions pour non-port de la ceinture de sécurité et de fait, il s’agit encore d’un gros problème auprès des camionneurs. En 2018, 84 % de ce type d’infractions émises auprès des véhicules commerciaux concernaient un conducteur de poids lourd.

« Il y a plusieurs mythes entourant la ceinture de sécurité qu’il faut continuellement déboulonner. Par exemple celui de la peur de rester coincé dans son véhicule s’il est en feu ou tombe dans l’eau. Au contraire, la ceinture limite les impacts et permet de demeurer conscient afin de sortir du véhicule », explique Mme Michaud.

Le mythe du faux sentiment de sécurité lorsque l’on est à bord d’un camion persiste encore. « On sait que l’impact multiplie par 20 le poids d’une personne à seulement 50 km/heure. Si elle pèse 70 kg, elle devient alors un projectile de 1400 kg qui sera projeté contre le tableau de bord ou à travers le pare-brise », soutient la responsable des communications.

Amendes salées

- Cellulaire au volant : 300$ (plus les frais) + 5 points d’inaptitude; amende doublée si récidive et suspension du permis.

-Non-port de la ceinture : 200$ à 300$ + 3 points d’inaptitudes

camionneur infraction

©Photo Christian Richard

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média