Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

11 février 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

La CAQ va de l’avant avec l’agrandissement

Hôpital Pierre-Le Gardeur

Francois Legault

©Hebdo Rive Nord Caroline Babin

C’est pour cette raison que nous agissons pour réduire l’attente et nous le faisons pour améliorer les services d’ajouter François Legault

HÔPITAL. François Legault l’avait promis en campagne électorale et 5 mois après son élection à la tête du Québec, il a annoncé l’agrandissement de 246 lits à l’hôpital Pierre-Le Gardeur.

Ces lits supplémentaires en soins de courte durée permettront notamment de réduire l’attente à l’urgence et d’améliorer les services offerts aux citoyens du Sud de Lanaudière.

 

Lors de son point de presse, le lundi 11 février, le premier ministre a rappelé les grands enjeux entourant l’agrandissement de l’hôpital: «Ça fait longtemps que l’on en parle et bien maintenant les choses vont bouger. Je pense que c’est une très bonne nouvelle pour les gens de Lanaudière qui sont aux prises avec des problèmes récurrents à l’urgence. Il faut se rappeler que la région doit composer avec une forte croissance démographique et le vieillissement de sa population. Ainsi, le nombre total de lits sera de246, comparativement aux 150 annoncés par le gouvernement précédent, qui était nettement insuffisant pour les besoins de la population.»

Publicité

Défiler pour continuer

 

Une analyse des besoins de services de la population effectuée par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière a démontré la nécessité de rehausser le nombre de lits prévu au projet d’agrandissement de l’hôpital Pierre-Le Gardeur. Cette analyse est fondée sur l’évolution démographique de la région par strates d’âge et sur des indicateurs de pertinence clinique hospitalière.

Rappelons que le projet d’agrandissement vise plusieurs secteurs névralgiques de l’hôpital Pierre-Le Gardeur, notamment l’unité de soins en médecine et chirurgie, l’unité de soins obstétriques, de néonatalogie et de pédiatrie, l’unité de soins en psychiatrie, le bloc opératoire, l’inhalothérapie et la pneumologie, l’endoscopie ainsi que l’électrophysiologie médicale. La réalisation du dossier d'opportunité est en cours et devrait être terminée d'ici mai prochain.

 

«Nous dénonçons la situation à l’hôpital Pierre-Le Gardeur depuis longtemps, alors que nous étions dans l’opposition. Les gens d’ici doivent malheureusement faire face à l’un des pires temps d’attente aux urgences. Le gouvernement précédent était conscient de la situation, mais il s’est traîné les pieds pendant trop longtemps. C’est pour cette raison que nous agissons pour réduire l’attente et nous le faisons pour améliorer les services. C’est une annonce que les citoyens attendent depuis longtemps et qui va permettre de réduire l’encombrement aux urgences», d’ajouter François Legault.

 

Pour ce qui est des coûts de la construction, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, n’a pas voulu préciser le montant, parlant d’une centaine de millions, mais l’étude des coûts sera connue plus tard au mois d’avril prochain: «L’ajout que nous annonçons aujourd’hui offrira suffisamment de lits à courte durée pour assurer une gestion plus efficace des urgences. L’agrandissement permettra aussi d’éviter que les patients en fin de soins actifs accaparent des lits consacrés aux urgences. Concrètement, pour les gens d’ici, ça veut dire moins de temps d’attente aux urgences et de meilleurs soins.»

Les travaux devraient débuter en 2021. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média