Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 mars 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une issue possible pour le siège social de SNC-Lavalin?

Monique Pauzé

©Photo archives - Hebdo Rive Nord

La députée bloquiste Monique Pauzé a réagi au témoignage de Judy Wilson-Raybould. 

La députée bloquiste, Monique Pauzé a réagi au témoignage de l’ex-ministre de la Justice et procureure générale du Canada, Jody Wilson-Raybould. Elle déplore le rôle du premier ministre et son entourage dans le processus judiciaire impliquant SNC-Lavalin.

Monique Pauzé se dit insatisfaite du témoignage de l’ex-ministre de la Justice et procureure générale du Canada qui a refusé de répondre à une question entourant l’accord de réparation. À son avis, Mme Wilson-Raybould avait le pouvoir d’agir. Le Bloc québécois réitère l’importance que le siège social de l’entreprise à Montréal et les emplois puissent rester en place.  

Du point de vue de Mme Pauzé, Jody Wilson-Raybould n’a pas protégé les 3 600 travailleurs, fournisseurs et sous-traitants œuvrant et le siège social au Québec. Le premier ministre n’a pas fait preuve de compétence transformant ce conflit entre lui et l’ex-ministre.  

« Mais si un accord de réparation n’est pas conclu, ce sont les travailleurs de SNC-Lavalin qui seront les victimes de cette guerre », exprime la députée qui ne voit pas comment une entente pourrait découler.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média