Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

16 mars 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Première pelletée de terre d’un jardin scolaire au Mali

Jardin au Mali

©gracieuseté

Une enveloppe de 1700 $ a en effet pu être mise de côté pour le projet malien.

Trois ans après sa fondation, l’organisme à but non lucratif Deux cultures, un monde annonce que la première étape du projet d’aménagement d’un jardin scolaire au Mali vient de se concrétiserTout cela a été rendu possible par la tenue de la Fête interculturelle Deux cultures, un monde (DCUM) auprès de la population de Repentigny.

« Depuis plus de sept ans que cette idée de vouloir aider les enfants en Afrique mijotait dans ma tête. La persévérance porte fruit : il y a quelques semaines, des légumes ont été plantés à l’école primaire Alpha Ali-Seck II, située à Bandiagara », , rsouligne la présidente-fondatrice de DCUM, Mélanie Lessard

Depuis sa fondation, DCUM a réalisé de nombreuses activités interculturelles à l’intention des jeunes de la région, le tout parallèlement aux activités de financement visant le projet malien. :« Dans le cadre de notre programme de Correspondance Nord-Sud, l’organisme a offert des ateliers d’écriture et de lecture de lettres, des conférences interculturelles, des prestations artistiques ainsi que des ateliers artistiques dans différentes écoles de la région », mentionne la présidente.

Les écoles Émile-Nelligan, Félix-Leclerc, Marie-Victorin, de la Paix et La Majuscule (Repentigny), de même que les deux écoles Notre-Dame (Saint-Alexis) et (Saint-Roch), notamment, tout comme les visiteurs du Rendez-vous estival à Le Gardeur, en 2017, ont pu vivre de telles expériences.

En effet, une enveloppe de 1700 $ a en effet pu être mise de côté pour le projet malien. « Il fallait confier la réalisation du projet à des partenaires fiables, précise madame Lessard. Nous avons finalement choisi monsieur Adama Cissé, président du Conseil communal de la jeunesse de Bandiagara, comme partenaire malien. Celui-ci s’est occupé de coordonner la première phase de la mise en place du jardin scolaire. » Une partie de la somme a été transmise au Mali, il reste deux autres étapes à faire pour conclure ce projet, notamment la plantation d’arbres fruitiers.

Rappelons que Deux cultures, un monde est un organisme à but non lucratif qui favorise des échanges éducatifs et interculturels entre des participants d’ici et d’ailleurs afin de développer l’ouverture d’esprit et la solidarité, notamment à travers une plateforme de correspondance internationale. Cette organisation vise à encourager la persévérance scolaire chez les jeunes en difficulté d’apprentissage, la créativité et l’entrepreneuriat chez les jeunes, à apprendre autrement à l’école et à rapprocher les cultures.

(PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média