Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

17 mars 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

L’Association CLL fait parler d’elle

Hockey CLL

©Gracieuseté

Les pratiques extérieures sont très populaires à L’Assomption et Charlemagne.

HOCKEY. L’Association de hockey mineur Charlemagne Le Gardeur L’Assomption (CLL) ne fait pas les choses à moitié. En effet, depuis au moins les quatre dernières années, le conseil d’administration multiplie les efforts afin de garder les jeunes dans le hockey civil et les efforts multipliés ne sont pas faits en vain.

Comme l’expliquait le président de l’Association, Denis Aubé, et le vice-président hockey, Yves Bissonnette, le contexte fait en sorte que pour attirer des jeunes dans le sport du hockey ça prend du dynamisme et beaucoup d’idées.

«Ce n’est plus comme c'était avant. Les gens sont de plus en plus sollicités vers d’autres sports. Si l’on veut garder notre bassin de joueurs, il faut être proactif et offrir des services de plus en plus spécialisés de toutes les façons possibles», d’ajouter Denis Aubé.

C’est pourquoi, depuis le mois de décembre dernier, le Conseil d’administration a décidé de chausser les patins sur les glaces à l’extérieur de Charlemagne et de L’Assomption, les samedis et dimanches, afin de recruter de nouveaux adeptes du hockey. «Ça marche très bien. À L’Assomption, par exemple, nous avons une quarantaine de jeunes qui prennent part à l’événement. On débute avec de l’aide pour les jeunes qui ne savent pas patiner pour ensuite leur inculquer les bases du hockey. Avec l’hiver que nous avons eu, nous avons eu la chance de pouvoir profiter de la glace», de souligner M. Aubé.

Ce que MM. Aubé et Bissonnette expliquent, c’est que la population change beaucoup et les parents désirent maintenant avoir des heures fixes de pratique et de match. S’ils ne sont pas capables d’avoir ce genre de service, ils se tournent vers d’autres sports.

«Ce n’est pas compliqué, le hockey coûte de plus en plus cher. Nous, au CLL, on tente de réduire les coûts de participation, on aide les gens dans le besoin et on tente d’accueillir le plus possible de jeunes. Cette année, ç’a bien fonctionné, car nous avons eu plus de 700 jeunes qui ont fait partie des équipes, mais il ne faut pas lâcher, car c’est un travail de tous les jours», ajoute M. Aubé

Par ailleurs, l’Association est de plus en associée au magasin Canadian Tire qui offre la chance aux jeunes de s’équiper pour la somme de 200 $, ce qui donne une chance supplémentaire aux parents d’avoir des coûts modestes pour pratiquer le sport.

Des tournois de golf pour les entraîneurs, des séances de formation pour ces derniers et des horaires fixes pour les jeunes, voilà les efforts mis de l’avant par le CLL pour faire en sorte que le hockey progresse bien au Québec.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média