Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

20 mars 2019

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Un peu, beaucoup, passionnément

L’amour à la Dominique T. Skoltz

Dominique T. Skoltz

©Photo Renée-Claude Doucet

Avec cette exposition, Dominique T. Skoltz suggère une rencontre vers soi.

EXPOSITION. C’est une expérience en soi que propose le Centre d’art Diane Dufresne avec sa plus récente exposition, À la deux2, signée par Dominique T. Skoltz. On y accède d’abord d’un pas incertain, intrigué par ces battements de cœur qui retentissent sur les murs. Puis, on apprivoise le son et y trouve un réconfort.

« Les battements de cœur représentent ceux que l’on ressent lorsqu’on est amour. Mais il nous ramène aussi à ceux que l’enfant entend dans le ventre de sa mère », indique Dominique T. Skoltz. L’artiste qui présente une forme d’art médiatique propose une réflexion sur l’amour, le couple et le choc amoureux, avec ses joies et ses dérives.

L’exposition regroupe plusieurs types d’œuvres : des photos, des installations, des vidéos… ces dernières sont issues des projets y2o, dislock et voltface, qui ont marqué la carrière de l’artiste. Depuis 10 ans, Dominique T. Skoltz place le dialogue amoureux au cœur de ses réflexions. Ses créations posent des questions et laissent place à la discussion. Chacun des visiteurs y trouvera un sens personnel.

Dominique T. Skoltz

©Photo Renée-Claude Doucet

L’œuvre phare de l’exposition est présentée sous forme de vidéo d’une durée de 30 minutes.

De la rencontre à la rupture

L’œuvre phare de l’exposition est présentée sous forme de vidéo d’une durée de 30 minutes. On y voit deux comédiens-danseurs dans un grand bassin d’eau qui évoque le couple. « On reconnaît plusieurs états amoureux, de la rencontre des deux êtres, à la rupture », souligne Dominique T. Skoltz.   

Il est également fort intéressant de voir des clichés du tournage de ce film qui a été produit dans un contexte très particulier. « Toute l’action se déroule sous l’eau, sous forme de tableau. J’ai tourné devant un fond vert et j’ai passé huit mois en postproduction pour aller isoler les fonds, pour présenter différents contextes », explique l’artiste.

Avec cette exposition, Dominique T. Skoltz suggère une rencontre vers soi. « Ce qui va rester est simple, mais à la fois universel. Tout le monde a vécu une expérience en miroir à ce que je propose. Les gens vont revisiter un état qu’ils avaient peut-être oublié. » 

L’exposition « À la deux2 » de Dominique T. Skoltz est présentée jusqu’au 7 avril, au Centre d’art Diane Dufresne, à Repentigny.

Dominique T. Skoltz

©Photo Renée-Claude Doucet

L’artiste qui présente une forme d’art médiatique propose une réflexion sur l’amour, le couple et le choc amoureux, avec ses joies et ses dérives.

Dominique T. Skoltz

©Photo Renée-Claude Doucet

On accède à l'exposition d’un pas incertain, intrigué par ces battements de cœur qui retentissent sur les murs.

Qui est Dominique T. Skoltz?

Dominique T. Skoltz est née à Montréal et y vit toujours. Artiste pluridisciplinaire, photographe et cinéaste, elle crée tantôt en toute liberté, tantôt sur commande.  Elle a signé plusieurs installations, performances et films qui fouillent le rapport organique entre le son et l’image. Que ce soit en Asie, en Europe, en Amérique du Sud ou en Amérique du Nord, ses œuvres, souvent inclassables, se sont imposées dans le circuit des arts médiatiques. Ces dernières ont été présentées dans plus de 80 festivals. Elle est présentement en développement de son premier long métrage.

Dominique T. Skoltz

©Photo Renée-Claude Doucet

Les créations de l'artiste posent des questions et laissent place à la discussion.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média