Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 mars 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

«Un budget qui ne tient pas compte de la réalité des Québécois» - Monique Pauzé

Monique Pauzé

©Hebdo Rive Nord-archives

Monique Pauzé, députée fédérale de Repentigny.

BUDGET. La députée du Bloc québécois de Repentigny, Monique Pauzé, est d’avis que le dernier budget présenté par les libéraux de Justin Trudeau ne répond pas aux attentes des Québécois à plusieurs niveaux.

En entrevue avec l’Hebdo Rive Nord, Monique Pauzé a été formelle dans ses réponses: «Ottawa creuse un déficit majeur, avec la carte de crédit des Québécois et même de leurs enfants, mais sans répondre à leurs besoins. Ce que le Québec veut et ce que le Québec a très clairement réclamé ne s’y trouve tout simplement pas.»

La députée donne aussi comme exemple l’internet à haute vitesse que le gouvernement entend instaurer sur le territoire. «L’Internet haute vitesse est aussi essentiel que l’électricité ou le téléphone pour les entrepreneurs, les jeunes familles, les étudiants et les fournisseurs de services publics. Ottawa a annoncé que la couverture s’étendrait à l’ensemble du territoire d’ici… 2030. Nos régions ne peuvent retarder leur développement économique pendant une décennie. C’est la même recette que le gouvernement Harper servait à l’époque qu’il était au pouvoir: toujours pelleter par en avant des décisions majeures qui ont une influence sur la qualité de vie de la population dans nos régions», d’ajouter Monique Pauzé.

Un autre point qu'a apporté la députée blocquiste porte sur le fonds de la taxe sur l’essence qui est remise aux municipalités: «C’est une bonne chose que le fédéral reconnaisse les gouvernements de proximité que sont les municipalités, mais là où j’ai un problème, c’est que le gouvernement Trudeau impose maintenant des balises sur le genre de travaux que les municipalités peuvent effectuer. Une panoplie de travaux ont été régis par le gouvernement et, ça, les municipalité vont la trouver moins drôle.»

Monique Pauzé ajoute: «Ottawa rit carrément de nos producteurs sous la gestion de l’offre. Les libéraux annoncent des sommes, mais ils n’ont rien budgété parce qu’ils n’ont ni entente ni échéancier. Nos agriculteurs ne verront pas un sou avant les élections alors qu’ils ont été trahis trois fois dans le libre-échange depuis 2015. Rien non plus pour soutenir les entreprises qui en arrachent à cause des tarifs américains sur l’aluminium.»

La députée termine en disant: «Le dernier budget du gouvernement Trudeau, qui conclut un mandat entier à dépenser n’importe comment, sans plan ni vision.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média