Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 mars 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Le gouvernement Legault dépose son premier budget

Budget Legault

©gracieuseté

Le ministre des Finances Éric Girard et le premier ministre François Legault.

BUDGET PROVINCIAL. C’est avec une certaine fébrilité que le gouvernement Legault par l’entremise de son ministre des Finances, Éric Girard, a déposé le premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le jeudi 21 mars dernier.

Ainsi, ce sont 5,2 milliards de dollars qui seront retournés d'ici cinq ans dans les poches des Québécois, et des investissements majeurs dans les grands réseaux de l'éducation et de la santé sont annoncés. Les nouveaux investissements totalisent 16,2 milliards de dollars sur six ans.

Le gouvernement redonnera 1,1 milliard de dollars, dès cette année, aux Québécois, notamment en amorçant à compter de 2019 l'abolition de la contribution additionnelle pour la garde d'enfants et l'uniformisation de la taxe scolaire.

Le budget 2019-2020 permet au gouvernement de faire un premier pas vers l'uniformisation des taux de la taxe scolaire, qui se traduira par une réduction du compte de taxes de 200 millions de dollars, dès le 1er juillet prochain, dans l'ensemble du Québec. Le gouvernement versera aux commissions scolaires 200 millions de dollars afin de compenser pleinement la réduction des revenus de taxe scolaire. Le financement du réseau de l'éducation ne sera donc pas touché. À terme, un seul taux de taxation scolaire, basé sur le taux effectif le plus bas en 2018-2019, sera appliqué à l'ensemble du Québec. Les dépenses en éducation et en enseignement supérieur seront haussées de 5,1 %, alors que celles en santé et en services sociaux augmenteront de 5,4 %.

Le gouvernement se donne également comme objectif d'accroître le potentiel économique du Québec, en incitant les travailleurs d'expérience à demeurer au travail, en favorisant l'intégration des immigrants sur le marché du travail et en augmentant la productivité des entreprises.

En raison de l'imposant déficit de maintien d'actifs accumulé au cours des quinze dernières années, situation qui afflige particulièrement le réseau scolaire et les élèves du Québec, le gouvernement annonce une hausse de 15 milliards de dollars des investissements en infrastructures publiques au cours de la prochaine décennie. Cela porte le Plan québécois des infrastructures (PQI) 2019-2029 à un total de 115,4 milliards de dollars au bénéfice, notamment, des secteurs de l'éducation, de la santé et des transports.

Le cadre financier du Québec prévoit le maintien de l'équilibre budgétaire pour les cinq prochaines années, et ce, sans avoir recours à la réserve de stabilisation. Les versements au Fonds des générations s'établiront à 2,5 milliards de dollars en 2019-2020 et atteindront 2,7 milliards de dollars l'année suivante.

Des réactions

Selon l'Union des municipalités du Québec (UMQ), le budget du Québec 2019-2020, déposé par le ministre des Finances, confirme que le gouvernement du Québec dispose de toute la marge de manœuvre nécessaire pour transférer un point de la taxe de vente du Québec (TVQ) aux municipalités, comme s'y est engagé le premier ministre François Legault. L'UMQ rappelle que le déséquilibre fiscal persiste entre le gouvernement du Québec et les municipalités. Ces dernières font en effet face à des enjeux de plus en plus nombreux, que ce soit en matière d'investissements dans les infrastructures, de financement du transport collectif ou d'adaptation aux changements climatiques. Cela amène une pression financière considérable sur les budgets municipaux, alors que le modèle fiscal municipal actuel n'est plus du tout adapté aux réalités municipales actuelles.

 

Le président de SPORTSQUÉBEC, Michel Allen, se dit satisfait des gestes posés par le gouvernement du Québec pour encourager la pratique sportive à travers la province. Des investissements ont été annoncés afin d’assurer l’accessibilité à la pratique d’activités physiques et sportives en finançant notamment les déplacements pour la pratique de sports dans les régions éloignées, en investissant dans de nombreuses infrastructures sportives qui permettront à la population de pratiquer une multitude de sports et en injectant, également, des fonds pour assurer un environnement sportif sain et sécuritaire pour tous.

De plus, un financement de 5 M$ a aussi été annoncé pour soutenir la tenue et l’organisation d’événements sportifs. Afin d’assurer l’accessibilité à la pratique d’activités physiques et sportives pour tous, le gouvernement a annoncé un financement additionnel de 257 M$ notamment pour les infrastructures sportives, mais également pour celles communautaires et de loisirs.

«Le Réseau FADOQ se réjouit que sa collaboration avec le gouvernement caquiste ait porté fruit. Avec un investissement de 2,5 milliards sur 5 ans, on peut dire que les aînés auront enfin la part du budget qui leur revient», déclare le président du Réseau FADOQ, Maurice Dupont.

Le budget Girard s'attaque à l'une des plus grandes préoccupations du Réseau, soit la qualité de vie des aînés. Reconnaissant l'importance de rehausser considérablement les soins octroyés aux aînés, le ministre des Finances, Éric Girard, investit des sommes considérables qui auront un impact à court terme.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média