Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

03 avril 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La Troupe Osmose, plus branchée que jamais

Spectacle Osmose

©Photo gracieuseté - Hélène Sylvain - Hebdo Rive Nord

Pour la 18ème production, la Troupe Osmose présente « Connexions » les 12 et 13 avril prochain au Théâtre Hector-Charland.

DANSE. Comme chaque année, la Troupe Osmose se renouvèle et évolue tant sur le plan des chorégraphies, la technique que les spectacles eux-mêmes. Derrière tout ce travail se trouve une créatrice hors pair qui œuvre toute l’année à bâtir un concept unique pour en mettre plein la vue. La Troupe Osmose présente pour sa 18e   année, « Connexions», les 12  et 13 avril prochain au Théâtre Hector-Charland.

En congé de maternité pour son deuxième enfant, la directrice artistique d’Osmose, Hélène Sylvain, est responsable des recherches musicales, montage et des chorégraphies de groupe. Sachant que sa fille viendrait au monde avant les spectacles, elle a entrepris une collaboration professionnelle avec la chorégraphe Marie-Michelle Darveau. Diplômée en danse du Cégep de Drummondville et du programme professionnel en danse contemporaine à The School Dance à Ottawa, MmeDarveau est chorégraphe indépendante et enseigne également dans plusieurs écoles au Québec et à Ottawa. Mme Darveau a aussi été ambassadrice pour Fillactive en 2015, puis depuis tout récemment elle œuvre comme agente de développement de la danse au Théâtre Hector-Charland.

Nouvelle chorégraphe

©Photo gracieuseté - Hélène Sylvain - Hebdo Rive Nord

Une nouvelle chorégraphe fait son arrivée dans la Troupe. Marie-Michelle Darveau s’est intégrée rapidement et s’occupe de chorégraphier pour les divers groupes.

« Connexions »

Cette année, Hélène Sylvain a eu l’idée d’explorer de différentes façons l’évolution des moyens de communication à travers le temps. « On part des moyens de communication anciens comme le langage non-verbal, la gestuelle, les signes. On intègre aussi des choses ludiques comme les cannes de conserve dans lesquelles on peut se parler jusqu’à l’écriture, les journaux», raconte-t-elle.

En deuxième partie, on touche les moyens de communication actuels tels les satellites, les télécommunications, l’évolution des téléphones, la télévision, etc. À travers le spectacle, on est amené à se questionner principalement si le fait d’être rivé sur nos écrans à un impact sur les relations humaines.

Hélène Sylvain

©Photo gracieuseté - Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

La directrice artistique et chorégraphe de la Troupe Osmose, Hélène Sylvain s’implique depuis les débuts. Elle ne cesse de vouloir se renouveler.

Cette idée découlant de l’aspect historique des communications a rejoint rapidement la nouvelle chorégraphe. « Marie-Michelle Darveau a amené une nouveauté et une belle fraîcheur au niveau de la gestuelle et des chorégraphies», exprime Hélène Sylvain.

Pour sa part, la directrice artistique avoue préférer mettre en avant-plan le danseur aux costumes. Il y a moins de changements de costumes. Il y aura un numéro spécial en deuxième partie de hip-hop portant sur les télécommunications avec une invitée, Sarah Picard, ancienne chorégraphe de la Troupe.

Info et réservation: Cégep de Lanaudière à L’Assomption, 450 470‑0922. Des billets (16$) seront en vente à la porte lors des spectacles.

Les spectacles peuvent être présentés grâce à l’Association générale étudiante du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption (AGECRLA), Fednav et la Fondation du Cégep à L’Assomption.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média