Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

04 avril 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Ariane Moffatt plus vraie que jamais

La tournée « Petites mains précieuses »

Ariane Moffatt

©Photo Kelly Jacob

Dans une scénographie hors du commun, l’auteur-compositrice-interprète aborde les thèmes du besoin de l’autre et du désir du concret.

ENTREVUE.C’est un spectacle magique, livré dans une facture organique, qu’Ariane Moffatt promet au public de L’Assomption le 17 avril prochain. Inspiré de la musique soul et disco des années 70, son plus récent album, Petites mains précieuses, marie à merveille une nouvelle approche neo-seventies contemporaine aux sons électroniques et aux rythmes groovy que l’on connaît déjà de la chanteuse.

Dans une scénographie hors du commun, l’auteur-compositrice-interprète aborde les thèmes du besoin de l’autre et du désir du concret à travers ses nouveaux titres dont les textes sont plus assumés et mis de l’avant que jamais auparavant. Ariane Moffatt convie ses invités à prendre place tout près de sa bulle. Une bulle qui a été littéralement recréée sur scène. « Le concept qui a été élaboré avec le studio de création Harrison Fun reflète parfaitement l’essence de l’album », confie l’artiste.

Entre la chaleur émanant des sons retentissants de ce cocon géant et les jeux d’éclairage qu’il permet, la mise en scène laisse place à la cohabitation entre textes vibrants d’intensité et performances endiablées. De son naturel dynamique, Ariane Moffatt ne manquera pas de faire danser l’audience sur le rythme de ses classiques comme de ses nouvelles créations.

Ariane Moffatt

©Photo Beatrice Flynn

Ariane Moffatt convie ses invités à prendre place tout près de sa bulle, qui a été littéralement recréée sur scène.

Retour en piste

Petites mains précieuses représente le fruit d’un processus de création effréné. Après une grossesse qui s’est terminée de manière impromptue et riche en émotions, la chanteuse a ressenti le besoin de créer. « L’envie d’écrire a poussé en moi, peut-être en raison de cette fin de grossesse que je n’ai pas eue. L’album est apparu plus vite que je ne l’aurais pensé, à un rythme très rapide. »

Bien qu’elle admette que la maternité ait influencé sa façon d’exercer son métier, elle affirme que ses textes ne soient pas axés sur cette thématique. « Je vois plutôt la création comme une avenue pour sortir de ça l’espace d’un moment. »

Après quelque temps d’absence de la scène musicale, Ariane Moffatt était fébrile quant à l’idée de faire son retour avec de nouvelles couleurs. Lancé en octobre, l’album Petites mains précieuses, ainsi que la tournée qui s’en suit ont déjà été acclamés par le public et la critique. « En tant qu’artiste, on a toujours peur de la réponse du public. Bien que je ne pense pas à ça en créant, à l’approche du lancement il y a une petite crainte. J’espère toujours pouvoir trouver écho dans le cœur des gens », partage l’auteur-compositrice-interprète.

Malgré toute la frénésie entourant le processus de création, l’artiste se réjouit de présenter un produit finement travaillé et assumé.

Après son passage à L’Assomption, elle poursuivra une longue tournée qui s’échelonne déjà avec des dates annoncées jusqu’en février 2020.

Réservations : 450 589-9198, #5. billetterie@hector-charland.com

Ariane Moffatt

©Photo Beatrice Flynn

De son naturel dynamique, Ariane Moffatt ne manquera pas de faire danser l’audience sur le rythme de ses classiques comme de ses nouvelles créations.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média