Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

12 avril 2019

Une chanteuse de Repentigny se distingue à La Voix

Marianne Mathieu continue de faire tourner des têtes

Marianne Mathieu

©Photo gracieuseté – OSA IMAGES ET TVA

Marianne Mathieu a séduit les quatre juges lors des auditions de La Voix 7. Elle évolue à présent aux côtés de la chanteuse Lara Fabian.

CHANSON. Avant même de savoir lire, Marianne Mathieu chantait des comptines que sa mère lui avait écrites dans son petit cahier. En même temps « s’est imposé » le piano, se souvient-elle. Aujourd’hui, la femme de Repentigny transperce l’écran lors de la populaire émission La Voix.

La chanteuse y est allée avec une chanson qu’elle connait bien pour son audition à l’aveugle, soit « Ain’t No mountain high enough ». Son instinct ne l’a pas trompée, puisque les quatre juges ont été éblouis par sa prestation et se sont retournés.

« Je ne m’attendais à rien de ce qui est arrivé jusqu’à présent », répond-elle, questionnée sur la réaction des juges.

Au final, Marianne a décidé de poursuivre l’aventure avec Lara Fabian. « Je ne sais pas encore pourquoi je l’ai choisie. J’ai suivi mon instinct et il fallait que ce soit elle. Jusqu’à présent, ses conseils me prouvent que j’ai fait le bon choix. »

Une enfance tout en musique

Ce n’est pas d’hier que la femme de 37 ans éblouit grâce à sa musique. À l’âge de trois ans, elle pianotait déjà aux côtés de sa mère alors que celle-ci donnait des cours de piano.

Une fois rendue au secondaire, avec « ses idées de changement », l’adolescente découvre la flûte traversière lors de son passage à l’école secondaire Paul-Arseneau de L’Assomption. Marianne découvrira quelques années plus tard le chant à l’école secondaire Jean-Baptiste-Meilleur (JBM).

Depuis, la chanteuse n’a jamais cessé de se produire sur scène. Elle a eu le plaisir de travailler aux côtés de Lulu Hugues, Karim Ouellet, Marie-Élaine Thibert, Misstress Barbara, Renée Wilkin et bien d’autres.

Mais c’est véritablement auprès de Dan Bigras que Marianne Mathieu a le plus cheminé. « Ce n’est pas ma choriste, c’est ma chum, mon amie, j’ai beaucoup de tendresse pour elle », a partagé l’instigateur du show du Refuge, quelques minutes avant son entrée en scène des auditions à l’aveugle.

Assumer son talent

Dans la populaire émission qui connait présentement sa septième saison, la chanteuse souhaite trouver une nouvelle façon de se faire connaitre. « Le Québec est un petit milieu, on connait rapidement tout le monde. Je me suis promenée beaucoup avec Dan et j’avais envie de plus m’exposer. »

Si l’un de ses souhaits consistait à se rendre « aux directs », Marianne peut à présent dire mission accomplie. « J’ai d’autres rêves secrets, mais c’est certain que je veux me rendre le plus loin possible. Je suis toutefois consciente qu’il y en a plusieurs qui vont maintenant partir. »

Néanmoins, avec sa participation à La Voix, la femme de Repentigny a pu se présenter dans toute son authenticité. « Ça ne peut pas être plus près de moi que ça », confie celle qui a l’habitude de travailler en soutien à un autre artiste lors de revues musicales, par exemple.

Son plus grand défi est à présent de s’assumer dans toute sa splendeur. « Parce que j’ai été dans l’ombre et je veux défaire ça. Je dois accepter que c’est correct d’être en avant et de prendre ma place. C’est le temps! », termine celle qui demande l’appui du public lors des émissions en direct.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média