Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 mai 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le Cœur en Quatre revient à la maison

Avec deux membres d’Harmonium

Spectacle

©Photo tirée de Facebook - Le Cœur en Quatre - Hebdo Rive Nord

Le Cœur en Quatre composé de Monique Fauteux, Julie Valois, Louis Valois et Mathieu Grégoire s’arrêtera à La Boîte à Chansons de l’Oasis du Vieux Palais de L’Assomption afin de présenter des chansons du répertoire francophone.

MUSIQUE. Le 25 mai prochain est une date à inscrire à l’agenda, puisque le groupe musical Le Cœur en Quatre sera réuni sur scène avec deux membres de la formation Harmonium, Louis Valois et Monique Fauteux. Leur fille Julie Valois se greffe également au projet avec un ancien membre de Premier Ciel, Mathieu Grégoire. Proposant au public « De la chambre au salon» à La Boîte à Chansons de l’Oasis du Vieux Palais à L’Assomption, les musiciens mettront leur voix en avant-plan à travers un spectacle regroupant des chansons francophones.

Tout récemment, les quatre musiciens ont décidé d’unir leur talent, leur voix et les instruments de musique pour leur plus grand plaisir. Ayant déjà fait quelques concerts, Le Cœur en Quatre s’arrêtera à L’Assomption pour partager un spectacle coup de cœur. « On a fini par développer le projet par des musiques coup de cœur francophones», fait part Louis Valois.

Le concept se veut un retour à la maison après quelques années de voyage. Les chansons se rattachent à chacune des pièces de la maison. Trois volets se dégagent de ce spectacle tels que de la musique originale, une partie Harmonium et des chansons coup de cœur.

«C’est un spectacle qui met en valeur les voix chantées, car nous en sommes amoureux», mentionne M. Valois. Il s’agit d’un arrêt à la maison, afin de reprendre la route. On pourra entendre de la basse, des claviers, des guitares et des percussions.

Tout nouveau

Au départ, Julie, Monique et Mathieu s’étaient réunis pour faire de la musique et jouer pour le plaisir. Ils se promenaient à certains endroits, mais avec aucun projet précis. De son côté, Louis Valois avait mis sur pause la musique. Il en jouait un peu à la maison, mais pas autant que dans les années passées.

Concentré à investir ses énergies dans un studio de postproduction dans le Vieux-Montréal, il a pris la décision de le fermer il y a deux ans. Les quatre amis prennent un moment pour faire de la musique ensemble et c’est de cet instant qu’émerge l’idée d’aller plus loin.

«C’est comme ça que les idées sont venues tout bonnement», explique-t-il. Après avoir fermé son studio, Louis Valois transporte son équipement à la maison et se crée un studio. C’est à cet endroit que le groupe se retrouve pour pratiquer. C’est un grand plaisir pour ce dernier de pouvoir faire de la musique.

De se retrouver à jouer avec une partie de sa famille le comble. «C’est un noyau familial et c’est très excitant de faire ça», souligne le principal intéressé. En plus de se trouver proches de sa femme et sa fille, avec qui il partage un duplex intergénérationnel lui permettant de côtoyer fréquemment ses petits-enfants.

Ils baignent ainsi déjà dans l’univers musical très jeune et sont témoins de tout le travail accompli. Mathieu Grégoire fait également partie de la formation. Excellent chanteur, il est un ami de longue date de Julie Valois et en est devenu un pour ses parents.

À l’avis du bassiste et chanteur, le public a des attentes en venant à la représentation et est heureux de retrouver sur scène les membres d’Harmonium. Le Cœur en Quatre le replonge dans des souvenirs là où il a fait la rencontre de sa femme Monique Fauteux.

Public réceptif

Les adeptes de musique sont au rendez-vous et à la fois curieux. Lors du spectacle, il y a des anecdotes et des histoires qui ramènent le public en arrière dans les années d’Harmonium. On apprend des confidences à ce jour jamais dévoilées.

Pour le moment, le Cœur en Quatre préfère faire des représentations dans de plus petites salles pour garder l’aspect intime proche des spectateurs. Ayant gardé son amitié avec Serge Fiori, des projets sont en l’air. Si certains ne peuvent être dévoilés, Louis Valois affirme vouloir créer quelque chose avec des archives pour donner leur version de ce que représente Harmonium. « On parle peut-être de raconter l’histoire finalement », laisse-t-il entrevoir.

C’est un rendez-vous à La Boîte à Chansons de l’Oasis du Vieux Palais de L’Assomption le 25 mai à 20 h. 

Billets: 450 589-9198, poste 5 ou info@boitechansons.ca.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média