Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 mai 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

En mai, agissons ensemble pour stopper la sclérose en plaques

La Marche de l’espoir c’est le 26 mai

Marche de l'Espoir

©gracieuseté

C’est la Marche de l’espoir le 26 mai prochain.

MARCHE   Mai est le Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques (SP). En plus d’être l’occasion idéale de sensibiliser le public à cette maladie neurologique, le mois de mai marque aussi le début de la saison des événements de la Société canadienne de la sclérose en plaques, et les occasions d’agir sont multiples pour soutenir la cause.

Le 26 mai prochain, dans 17 villes au Québec, se tiendra l’événement phare de la Société de la SP, soit la 25e Marche de l’espoir. Il s’agit d’un rendez-vous annuel pour les personnes atteintes de SP et leurs proches. Chaque année, plus de 1 million de dollars est amassé par les 4 250 marcheurs au Québec. La Marche de Lanaudière rassemble à elle seule 400 marcheurs, amassant près de 75 000 $ en dons. L’événement se tiendra au parc de l’Île Lebel à Repentigny. Pour s’inscrire, visitez le www.marchedelespoir.ca ou contacter le bureau de la Section au 450 417-3562 .

Du 1er au 31 mai prochains, se tiendra le festival gourmand Savourez pour stopper la SP aux quatre coins du Québec. La population est invitée à se rendre chez les 150 établissements partenaires pour y découvrir le produit SP. Pour chaque vente de celui-ci, 1 $ sera versé à la cause. La Section Lanaudière tiendra une première édition cette année, avec huit établissements partenaires. La Confrérie, l’Espace Comptoir, le Trécarré Microbrasserie et le Sim’s Irish Pub de Joliette figurent parmi les adresses gourmandes à visiter sur le territoire durant le mois de mai.

La SP est une maladie auto-immune qui s’attaque au système nerveux central, qui se manifeste généralement chez des personnes âgées de 20 à 40 ans. C’est la maladie neurologique la plus répandue chez les jeunes adultes. Il existe trois formes de SP et les symptômes varient d’une personne à l’autre ; fatigue extrême, incoordination, faiblesse, fourmillements, troubles de la sensibilité, de la vision, de la vessie ou de la fonction cognitive et changements d’humeur. On ne peut ni prévenir ni guérir la SP et la cause demeure inconnue. À ce jour, 14 médicaments aident à contrôler les symptômes et ainsi, améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. En plus de financer d’importants projets de recherche, la Société de la SP offre une vaste gamme de programmes et services conçus pour aider les personnes touchées par la maladie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média