Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 mai 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une place sur le marché du travail à l’été pour la jeunesse

Emplois d’été Canada

Emplois d'été du Canada

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

La députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé est fière d’annoncer l’octroi de 792503$ qui aideront les jeunes de la circonscription à se trouver un emploi pendant la période estivale.

SUBVENTIONS. La députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé, est fière de partager qu’un montant de 792503$ est octroyé à la circonscription de Repentigny pour la création d’emplois destinée à la jeunesse. Grâce au programme d’Emplois d’été, 243  emplois seront créés dans le secteur amenant des jeunes à se trouver un travail pour la période estivale.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Les Ateliers spécialisés Festifilm amènent les jeunes à se découvrir des passions durant l’été.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Les Internationaux de tennis junior Banque Nationale accueillent plusieurs étudiants, afin d’apprendre et de veiller à l’ensemble des tâches en communication.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

GymnO Lanaudière offre depuis 2006 un camp de jour adapté pour les jeunes de 5 à 17 ans.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Grâce aux Répits de Gaby, près de 20 familles peuvent bénéficier du répit en prenant en charge une personne autiste.

©Photo gracieuseté - Caroline Mireault - Hebdo Rive Nord

C’Jeune contribue à mettre en valeur le talent des jeunes dans le secteur.

Cette année, plus de demandes ont été envoyées, puisque le programme n’est plus réservé uniquement à l’embauche d’étudiants, mais bien aux jeunes âgés entre 15 à 30 ans. Pour sa part, Monique Pauzé se réjouit de voir que tous les projets ont été acceptés. On en comptabilise 66 au total. Consciente de ne pas pouvoir octroyer le plein montant demandé pour certaines entreprises, la députée bloquiste rappelle que chacune des sommes aura un impact important pour les organismes sans but lucratif, la culture, le tourisme, l’agriculture et les jeunes.

Rappelons que les montants offerts ont un réel impact pour les organismes qui ne pourraient avoir autant de ressources dans leur organisation. Différentes étapes sont nécessaires pour arriver à attribuer les sommes. On doit regarder de près les orientations avec Emplois d’été Canada (EEC).

Par la suite, les organismes, des employeurs du secteur public et les petites entreprises du secteur privé doivent manifester leur intérêt en envoyant leur demande avec une date à respecter. « Notre surprise pour cette année était qu’on a eu beaucoup de demandes. Nous sommes donc allés en fonction de nos objectifs et orientations », exprime Monique Pauzé.

Témoignages 

Plusieurs acteurs ont fait part de l’impact du financement d’Emplois d’été Canada. GymnO organise des activités pour les jeunes ayant des difficultés d’apprentissage. C’est l’occasion pour eux de pouvoir briser l’isolement, d’accroître leur estime, tisser des liens d’amitié, etc.

Un camp de jour a été créé en 2006  et a permis d’accueillir plus de 65 enfants de 5 à 17 ans. Sans l’apport du programme, il ne serait pas possible de poursuivre leur mission chaque été, tout en veillant à augmenter la capacité d’accueil du camp. Les services sont adaptés et pensés pour des enfants à besoins particuliers.

Les Internationaux de tennis junior Banque Nationale ont aussi recours à ce programme depuis plusieurs années. Vers l’été, on accueille des stagiaires, on leur donne les connaissances nécessaires amenant les jeunes à passer de la théorie à la pratique. Ils touchent à l’ensemble des communications et sont aptes à développer un bagage pour aller par la suite sur le marché du travail, voire continuer leurs études.

Du côté de l’organisme Les Ateliers Spécialisés Festifilm, on contribue à faire naître des passions chez la jeunesse. Les participants créent un film dans un laps de temps de deux semaines. Plusieurs découvrent des avenues liées au monde du cinéma créant la relève de demain.

Les subventions salariales ont aussi des retombées positives pour la Corporation C’Jeune. Offrant une panoplie de spectacles avec différentes disciplines pour les enfants, l’objectif est de stimuler les jeunes à travers l’art. D’ailleurs, l’événement culturel « Mon Festival » aura lieu les 14 et 15 juillet prochain à l’Île-Lebel à Repentigny.

Les Répits de Gaby sont aussi aptes à offrir du répit à près de 20 familles vivant avec une personne autiste ou avec des besoins particuliers. On permet un équilibre pour les familles avec un camp de jour s’étalant sur sept semaines pour des jeunes de 5 à 21 ans. Ce dernier confère une expérience de socialisation, en plus de permettre un accompagnement dans la vie de tous les jours.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média