Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 mai 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois appuie la liberté de presse

Monique Pauzé

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

La députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé défend la survie des médias d’information.

Dernièrement, le chef conservateur Andrew Scheer révélait vouloir éliminer l’aide fédérale aux médias s’il prenait le pouvoir. Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet et la porte-parole du parti en matière de patrimoine n’ont pas tardé à réagir à la nouvelle déclarant l’indifférence des conservateurs.

Alors qu’il présentait le candidat conservateur dans Saint-Hyacinthe, Andrew Scheer partageait plutôt être d’avis de vouloir s’en remettre au marché. À la place d’appuyer le programme d’aide aux médias prévoyant 595 millions $, il tend à faire appel à un comité neutre. L’annonce faite par le gouvernement Trudeau avait été pointée par les conservateurs avec l’idée que le premier ministre cherchait à acheter les médias.

Le chef du Bloc et la députée de Repentigny s’accordent pour exprimer le travail essentiel d’une presse libre menant à une démocratie saine. Les médias sont pris en péril les dernières années avec le développement technologique. « Nous avons besoin de professionnels de l’information fiable. Andrew Scheer démontre ici que son gouvernement poursuivra la tradition conservatrice de contrôle de l’information et de manipulation des faits », fait savoir M. Blanchet. Dans le discours de Monique Pauzé, elle indique que les conservateurs préfèrent travailler à l’abri du regard des médias.

Les médias d’information constituent l’une des batailles de la députée fédérale de Repentigny. Elle ajoute que le gouvernement canadien laisse le pouvoir aux géants américains du Web. La réglementation fiscale n’est pas la même pour les corporations que pour les médias locaux, puis nationaux. Le Bloc Québécois est d’avis que le travail journalistique a sa place et constitue un droit fondamental pour la population.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média