Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

05 juin 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Le temple canadien de la renommée du karaté pour Pascal Renaud

Pascal Renaud

©Gracieuseté

Plusieurs personnes ont accompagné Pascal Renaud à Ottawa.

SPORT.Enseignant le karaté malgré qu’il soit aveugle, Pascal Renaud entre dans le camp des grands de cette discipline au Canada. Il vient d’être intronisé au temple canadien de la renommée du karaté.

:«Je suis encore surpris. Je trouve ça beaucoup un grand honneur», a-t-il mentionné lors du gala tenu à Ottawa, après qu’on ait annoncé la bonne nouvelle. Huit autres personnes ont été honorées de la même façon lors de la même cérémonie.

Persévérance

M. Renaud est à la tête de l’institution Hokano Mikata notamment installée à Lavaltrie. Il l’a fondée en 1993, six ans après un accident de voiture qui a bouleversé sa vie. Il était âgé de 19 ans et avait comme objectif d’être champion mondial en combat.

Depuis l’âge de 7 ans, il accumulait les trophées, les médailles et les titres. Notamment, à l’âge de 16 ans, il avait remporté la première place chez les hommes dans la catégorie ceinture noire à Gatineau.

En 1987, aux soins intensifs, brisé de partout, il a appris la mauvaise nouvelle. Il demeurera aveugle.

S’en sont suivies deux années de réhabilitation où il a dû réapprendre à se diriger et à vivre avec sa nouvelle condition. Sa détermination et sa combativité sont toutefois demeurées intacts.

Il a étudié et obtenu des baccalauréats en thérapie sportive et en actuariat. Jour après jour, il s’est entrainé en judo, en haltérophilie et en karaté, gardant toujours en tête son amour pour les arts martiaux.

«Il ne deviendra pas champion mondial en combat mais il prend le défi d’en former plusieurs», note-t-on.

Il enseigne aujourd’hui les arts martiaux mixtes dans les trois écoles de l’association Hokano Mikata qui comptent environ 250 élèves. Il a formé plus de 25 ceintures noires. Son équipe remporte des titres partout où elle passe.

«Le secret de sa réussite est très simple. Pascal travaille tous les jours afin de perfectionner ses programmes d’entrainement pour qu’ils soient les plus efficaces possible. Il est minutieux, perfectionniste et allumé d’une passion communicatrice», précise-t-on.

Ses quatre enfants sont ceintures noires. Ils sont sa plus grande inspiration et sa joie.

Il a terminé en remerciant de leur appui ses parents, sa sœur, son beau-frère et son épouse, Nancy. «C’est celle qui est la plus importante, celle avec qui la vie est plus belle», a-t-il déclaré à l’endroit de cette dernière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média