Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 juin 2019

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Agrandissement de deux écoles primaires à L’Assomption

Investissement de près de 25 M$

François Legault

©Photo Caroline Babin

Le premier ministre a reçu un accueil chaleureux des élèves de l’école Gareau.

ÉDUCATION. De passage dans le secteur cette semaine, le premier ministre et député de L’Assomption, François Legault, a tenu à revenir sur les investissements de 1,7 milliard de dollars dévoilés ce lundi, dans le secteur de l’éducation. Il a annoncé deux agrandissements majeurs pour les écoles Gareau et Amédée-Marsan, à L’Assomption.  

« Ce sont 25 M$ qui seront investis à L’Assomption », a partagé M. Legault lors de sa visite à l’école Gareau. Cette dernière se verra d’ailleurs bonifiée de douze classes, dont cinq au préscolaire, en plus d’un gymnase. Le coût relié à l’agrandissement de l’école Gareau s’élève à 14 981 648 $.

 

Pour les élèves et parents du secteur, il s’agit d’un dénouement fort attendu. Le président de la Commission scolaire des Affluents (CSA), Thomas Duzyk, souligne à ce titre : « Il y a cinq ans, M. Legault et moi nous trouvions à l’école Gareau en compagnie de parents insatisfaits. Ceux-ci se demandaient pour quelles raisons nous avions mis de côté le projet d’agrandissement de l’école au profit de la construction d’un nouvel établissement. Nous avions dit que c’était temporaire, pour permettre à tous d’avoir suffisamment de place. Maintenant, nous pourrons accueillir les enfants dans leur école de quartier ».

 

Le directeur de l’école Gareau, Francis Drouin, abonde dans le même sens.  « M. Legault est venu faire un tour à l’école en février dernier pour rencontrer les élèves et leur demander ce qu’il pouvait faire pour eux. Rapidement, le besoin d’espace est ressorti et les élèves ont manifesté le désir que l’école Gareau soit agrandie. Nous le remercions donc pour avoir été à l’écoute de nos besoins ».

 

Par ailleurs, l’ajout de deux classes du préscolaire et de huit autres classes pour faire de l’établissement Amédée-Marsan une école primaire sera rendu possible grâce à la reconstruction de l’édifice. Ce projet de démolition et de reconstruction représente un investissement de 9 183 877 $.  Un volet d’école alternative verra également le jour à même l’établissement.

François Legault

©Photo Caroline Babin

Francis Drouin, directeur de l’école Gareau, François Legault, premier ministre du Québec et député de L’Assomption, ainsi que Thomas Duzyk, président de la CSA, ont procédé à l’annonce attendue à L’Assomption.

128 projets au Québec

 

À l’échelle du Québec, avec les 1,7 milliard de dollars annoncés en investissements, ce sont 128 projets d’agrandissement ou de construction d’école qui seront réalisés. À terme, on assistera à l’ajout de plus de 1000 classes au préscolaire et au primaire et plus de 21 500 places-élèves au secondaire.

 

« Nous l’avons répété au cours des dernières années. Nos écoles sont en mauvais état; il y en a qui débordent, des modules qui devaient être temporaires sont devenus presque permanents… Nous ne pouvons pas dire que l’éducation est une de nos priorités en envoyant nos enfants dans des écoles vétustes », appuie François Legault.  

 

« Ce que nous souhaitons pour nos élèves ce sont de belles écoles qui favorisent leur épanouissement. Avec ce nombre record de projets d’agrandissement et de construction, nous venons offrir des environnements d’apprentissage modernes et combler le manque de locaux », ajoute pour sa part Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, par voie de communiqué.      

 

La réalisation des projets débutera dès cet été. Grâce à la planification pluriannuelle adoptée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, 29 projets pourront profiter d’une part de financement approximative de 10 % qui permettra leur démarrage dès maintenant et qui accélèrera les démarches associées à leur réalisation. 

François Legault

©Photo Caroline Babin

M. Legault ici en compagnie des représentants de la municipalité et de la CSA.

Des services

 

En plus de l’amélioration des infrastructures scolaires, le premier ministre est fier de mentionner que les services seront également bonifiés.

 

« Dès la rentrée, nous aurons plus d’orthophonistes, plus d’orthopédagogues, plus d’éducateurs spécialisés, plus de dépistage précoce… L’idée est de cibler les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage et d’offrir un encadrement le plus tôt possible », indique M. Legault en précisant que les chiffres démontrent que 27 % des enfants ont des difficultés de toutes sortes les empêchant de développer leur plein potentiel.

 

MATERNELLE 4 ANS: 

Est-ce que l’on peut s’attendre à ce qu’il y ait davantage de classes de maternelle 4 ans au niveau de la Commission scolaire des Affluents (CSA) dans les prochaines années? Voici la réponde de François Legault : « Ça va se faire au fur et à mesure. Je pense que l’on peut s’inspirer de la maternelle 5 ans. Au début, il y avait des parents qui avaient peur, qui trouvaient ça trop jeune… qui n’avaient peut-être pas réalisé que c’est par le jeu à la maternelle que l’on apprend les chiffres, les lettres… et que ça aide les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage. Nous ne souhaitons pas rendre la maternelle 4 ans obligatoire. Il y a des parents qui préfèreront se tourner vers les CPE et lorsqu’il y aura de la demande, nous nous ajusterons. » Rappelons que le déploiement de la maternelle 4 ans se fera sur cinq ans. Présentement, quatre écoles de la CSA offre le programme ; l’école institutionnelle Du Méandre, à L’Assomption, l’école du Boisé dans le secteur La Plaine de Terrebonne, l’école Saint-Guillaume à L’Épiphanie et l’école Saint-Louis à Terrebonne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média