Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 juin 2019

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Au-delà du Stade olympique

Roger Taillibert « Volumes et lumière »

Roger Taillibert

©Photo gracieuseté - Alain Stanké

À travers ses œuvres, M. Taillibert met de l’avant l’architecture, le sport et la nature, souvent sur une touche figurative.

ARTS VISUELS. Le legs de l’architecte Roger Taillibert va bien au-delà du Stade olympique de Montréal. Celui qui a conçu les plans de cet emblème de la métropole a su donner vie à des textures et des couleurs à travers des dizaines de toiles qu’il laissait jusqu’à aujourd’hui dormir dans son atelier. Le Centre d’art Diane Dufresne a réussi à convaincre l’artiste d’exposer ses œuvres pour une rare fois.

« J’ai toujours évité de faire des expositions, bien qu’on me l’ait demandé souvent. Je n’aime pas tellement cet exercice parce que cela nécessite un gros travail de préparation. Mais lorsque j’ai conscience que les gens souhaitent faire quelque chose de sérieux, j’accepte de travailler avec eux…», partage M. Taillibert à travers un documentaire d’Alain Stanké, qu’il sera d’ailleurs possible de visionner parallèlement à l’événement. M. Stanké agit à titre de commissaire de l’exposition intitulée Volumes et lumière, tout comme l’architecte Maxime-Alexis Frappier, à qui l’on doit les plans du Centre d’art Diane Dufresne.

L’exposition présente les tableaux réalisés par Taillibert en plus de faire un clin d’œil à ses réalisations architecturales, lui qui a créé nombre d’établissements reconnus à travers le monde. « En tant qu’architecte, nous devons sans cesse travailler avec des contraintes et Taillibert n’y échappait pas, partage Maxime-Alexis Frappier. Il est donc intéressant de voir que dans ses temps libres, il pouvait se laisser aller sa créativité plus librement, sans regard ni critique. » Selon le commissaire, il s’agit d’une occasion pour M. Taillibert, aujourd’hui âgé de 93 ans, de faire un retour sur ses grandes réalisations, tout en ayant un regard plus large sur sa carrière.

Roger Taillibert

©Photo gracieuseté - Annie Garofano

Le public aura l’occasion de se réconcilier avec le Stade olympique de Montréal.

À l’heure de la réconciliation

Œuvre phare de l’architecte, le Stade olympique de Montréal est placé au cœur de l’exposition. À ce titre, M. Frappier constate avec joie le phénomène de réappropriation du parc et du Stade olympiques par les Montréalais. « Nous sommes peut-être à ce moment où l’on sent le besoin de contextualiser ce que le stade représente dans la pratique de M. Taillibert, sans nécessairement mettre l’emphase sur ce qui n’a pas bien été. L’idée est de permettre aux gens de comprendre le processus qui a mené à sa construction et à quel point il est unique. »

Pour le commissaire, la création de M. Taillibert constitue une source d’inspiration. « J’ai toujours regardé le Stade comme une œuvre exceptionnelle, quelque chose de grandiose qui a ouvert la porte à plusieurs jeunes architectes, comme moi. Ce projet a eu un impact important, qui véhiculait le message que tout est possible. »

L’exposition regroupe de nombreuses images d’archives du stade olympique de même que d’autres projets marquants de M. Taillibert. Des photos récentes croquées par l’objectif d’Adrien Williams sont également mises de l’avant.

Volumes et Lumière fait écho à travers la ville par de nombreuses activités, de même qu’un circuit gastronomique artistique, réalisé en collaboration avec huit commerçants du centre-ville. Ceux-ci ont conçu des plats s’inspirant de l’œuvre de Taillibert. À voir et à déguster jusqu’au 29 septembre.

Roger Taillibert

©Photo gracieuseté - Alain Stanké

Il s’agit d’une occasion pour M. Taillibert, aujourd’hui âgé de 93 ans, de faire un retour sur ses grandes réalisations, tout en ayant un regard plus large sur sa carrière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média