Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

27 juin 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le projet Trans Mountain à l’encontre de l’environnement

Bloc Québécois

Bilan parlementaire

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Les bloquistes Monique Pauzé et Luc Thériault dénoncent l’appui des libéraux dans le projet d’élargissement de l’oléoduc Trans Mountain.

PROJET. Le gouvernement Trudeau annonce aller de l’avant avec le projet d’élargissement de l’oléoduc Trans Mountain, une décision à laquelle s’oppose les bloquistes de Repentigny et de Montcalm, Monique Pauzé et Luc Thériault.

D’entrée de jeu, la porte-parole du parti en matière d’environnement, Monique Pauzé réagit au projet Énergie Est au Québec que Justin Trudeau veut imposer à la province. « Dans les faits, les libéraux sont des promoteurs pétroliers qui contribuent à accélérer les changements climatiques, pas à les freiner. Nous payons de notre poche pour ces projets, ne l’oublions pas aux prochaines élections », a rappelé la députée fédérale de Repentigny.

Le gouvernement canadien estime avoir rempli les conditions nécessaires pour poursuivre ses démarches. On rappelle que la Cour fédérale avait interpelé le gouvernement à revoir le projet en raison de failles, particulièrement à l’égard des consultations sur les peuples autochtones et l’impact de la hausse de la circulation maritime sur les populations d’épaulards dans le Pacifique.

La Colombie-Britannique a aussi manifesté son mécontentement face au projet en se tournant vers la Cour d’appel du pays. On a réitéré que les pipelines interprovinciaux émanent exclusivement du fédéral.  

Contradiction

Reconnu récemment à la Chambre des communes, on a déclaré la situation d’urgence climatique nationale pour le Canada. Or, on concentre des efforts à donner le feu vert au pipeline de pétrole bitumineux peu de temps après avoir décrété l’urgence climatique.

À l’avis du Bloc, le Canada devrait respecter ses objectifs nationaux en matière d’émissions se retrouvant dans l’Accord de Paris.  Le député de Montcalm, Luc Thériault ne reconnait aucune crédibilité aux libéraux en matière d’environnement. « On ne lutte pas contre les changements climatiques en construisant des pipelines pour vendre davantage du pétrole le plus polluant du monde », soulève-t-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média