Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 juillet 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Hausser la sécurité dans le transport ferroviaire

Matières dangereuses transportées

Sécurité ferroviaire

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

La députée bloquiste, Monique Pauzé a exposé la problématique du manque de sécurité dans le transport ferroviaire. Le candidat du Bloc Québécois dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay et plusieurs citoyens engagés demandent à Ottawa d’agir dans ce dossier.

La députée bloquiste, Monique Pauzé était réunie avec le candidat du Bloc Québécois dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic, Robert Bellefleur et une citoyenne de Saint-Hyacinthe pour la sécurité du transport de pétrole par rail, Nicole Jetté pour aborder les mesures de sécurité, particulièrement les matières dangereuses transportées par trains.

Ces derniers demandent à Ottawa de mettre en place des mesures de sécurité accrues pour le transport de matières dangereuses par trains en Montérégie et au Québec. Le nombre de barils de pétrole a augmenté d’une façon importante pour Saint-Hyacinthe et les municipalités.

Il est de la responsabilité du gouvernement canadien de gérer l’état des rails et d’en assurer la surveillance. De leur point de vue, il est nécessaire de resserrer les normes de sécurité. Ottawa est responsable des règles réagissant le transport interprovincial de pétrole.

Pour Monique Pauzé, les incidents ferroviaires sont en hausse. On comptabilise pour 2019 sept personnes qui ont perdu la vie. Afin d’éviter des tragédies comme celle du Lac Mégantic, la députée fédérale de Repentigny demande de faire le point avec une commission d’enquête publique sur la tragédie de Mégantic.

Publicité

Défiler pour continuer

Vingt ans après la tragédie de Saint-Hyacinthe et la sixième année où est survenue celle de Lac-Mégantic, on revendique que de tels évènements ne se reproduisent plus. Il y a encore trop de pétrole circulant sur les rails à Saint-Hyacinthe, alors qu’à Lac-Mégantic, on retrouve du gaz propane, de l’essence automobile et du chlorate de sodium au centre-ville.

Pour enrayer la problématique, il faut établir une règlementation plus stricte dans l’objectif de veiller à la sécurité de la population. Les principaux intéressés soulèvent qu’il est temps que les compagnies ferroviaires cessent de s’autoréguler et soient soumises à des mesures adéquates de la part du gouvernement. Le système de gestion de la sécurité ferroviaire (SGS) est la faille du Canada. C’est pourquoi ils dénoncent l’immunité accordée aux compagnies qui échappent aux lois d’accès à l’information.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média