Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

25 juillet 2019

L’artiste peintre Kasimp s’illustre à Baie-Comeau

Le plus grand symposium de peinture figurative en Amérique du Nord

Sébastien Mécoli

©Photo, gracieuseté

Sébastien Mécoli, alias Kasimp, était fier de représenter sa région au plus grand symposium de peinture figurative en Amérique du Nord.

L’artiste Sébastien Mécoli, qui signe ses œuvres sous le nom de Kasimp, s’est démarqué plus tôt cet été au plus grand symposium de peinture figurative en Amérique du Nord. C’est donc du 25 au 30 juin, à Baie-Comeau, que le peintre natif de Repentigny a manié ses pinceaux devant des centaines de visiteurs.

Selon ses informations, le comité de sélection de la 33e édition du Symposium de peinture de Baie-Comeau avait reçu de 200 à 300 candidatures d’artistes désireux de participer à cet événement culturel d’envergure.

Sébastien Mécoli s’est ainsi retrouvé parmi la trentaine d’artistes venue du Canada, des États-Unis et d’Europe afin de prendre part à ce séjour fort enrichissant.

« C’est de loin le plus impressionnant symposium auquel j’ai participé », sourit celui qui a déjà été convié à une dizaine de rassemblements artistiques de ce type.

Un beau coin de pays

Il a d’abord été impressionné par tout le dévouement des habitats et des bénévoles. « Le monde là-bas est vraiment fier de ce symposium. Toute la communauté y participe pour que ce soit grandiose et qu’on s’y sente chez nous. »

Pour celui qui aime voyager, les paysages de la Côte-Nord étaient particulièrement inspirants. « Ils sont calmes et zen. C’est donc un endroit parfait de création », illustre-t-il.

En plus de réaliser une peinture de grand format pendant trois jours, sur le lieu même de l’exposition, Kasimp a été invité à monter sur la scène en compagnie de trois autres artistes québécois afin de réaliser une œuvre collective.

« Nous avions une heure sur scène ensemble à peindre et au final, les styles de chacun des artistes ressortaient. Ça été un beau challenge. »

Une expérience qui fait grandir

De plus, le peintre de Repentigny s’est prêté au jeu à l’occasion d’un échange officiel devant public. « J’ai apporté sur la scène la toile que j’étais en train de créer et j’ai en quelque sorte décortiqué mon travail devant les visiteurs. C’était la première fois que je faisais une démonstration comme celle-là. Je sens que j’ai pris de l’expérience et que ça m’a fait grandir. » 

L’immense perroquet auquel Sébastien Mécoli a donné vie pendant son passage au Symposium de peinture de Baie-Comeau a même trouvé preneur à la toute dernière journée de l’événement.

Depuis les quatre dernières années, le jeune peintre de la région s’investit de plus en plus dans sa passion. S’il a mis en lumière plusieurs animaux, il a un petit coup de cœur pour la représentation de ces oiseaux aux plumes colorées.

« Les animaux ont beaucoup à nous apprendre, notamment avec leur grande résilience. Tandis que les perroquets, eux, sont synonymes d’envol », philosophe celui qui se démarque par son style énergique et explosif.

L’artiste Kasimp sera présent au symposium de Charlemagne La Magie des Pinceaux les 10 et 11 août ainsi qu’à Chambly à l’occasion de l’événement Artistes sur le champ, les 17 et 18 août.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média