Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

02 août 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La foule au rendez-vous pour les Médiévales de Lanaudière

Le fantastique, toujours aussi populaire

Médiévales de Lanaudière

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

Des professionnels se sont abonnés à des compétitions devant les spectateurs.

ÉVÈNEMENT. Les Médiévales de Lanaudière ont su rallié et piqué la curiosité des adeptes de l’univers fantastique, des familles et des mordus les 20 et 21 juillet dernier. Rassemblés à la Seigneurie des Patriotes à L’Assomption en grand nombre, les visiteurs ont pu prendre part à une diversité d’activités offertes. Avec une sixième édition réussie, les nouveaux organisateurs, Lucien Bédard et Prunelle Thibault-Bédard ont déjà de nouvelles idées en tête pour l’an prochain.

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

Un grand tournoi des chevaliers mettant en scène des compétiteurs de calibre international a suscité un grand intérêt des visiteurs.

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

Près de 3 000 visiteurs ont participé les 20 et 21 juillet aux Médiévales de Lanaudière.

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

On veut continuer à miser sur le volet historique.

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

Plusieurs adeptes ont suivi le mode de vie d’une certaine époque.

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

Depuis le début, l’évènement se déroule à la Seigneurie des Patriotes à L’Assomption.

Honorée de la réponse positive du public, l’organisatrice Prunelle Thibault-Bédard observe l’intérêt pour l’évènement. Si tout était prévu et s’est déroulé comme ils l’avaient convenu, le beau temps et la chaleur étaient au rendez-vous. Malgré ce facteur, les festivaliers ne se sont pas arrêtés et ont enfilé leurs costumes, afin de se mettre dans la peau de leur personnage.

N’ayant pas encore terminé de faire le décompte officiel, les nouveaux organisateurs en charge de la sixième édition estime qu’au moins 3 000 personnes ont rejoint les Médiévales de Lanaudière. « On est super content. L’intérêt pour notre évènement était réel. Les gens avaient vraiment envie de venir et de se déplacer », souligne-t-elle.

Heureux de constater l’enthousiasme lié à l’évènement, les responsables ont ajouté leurs couleurs en intégrant plusieurs nouveautés. On pouvait retrouver un atelier de cirque destiné gratuitement aux enfants, une troupe d’escrime historique de compétition a également intégré le festival générant de belles réactions de la part des visiteurs.

« On va essayer de faire grossir l’aspect sportif. Je trouve intéressant de pouvoir montrer à la population les athlètes qui vont s’entraîner de façon très disciplinée et sérieuse », détaille la principale intéressée.    

Médiévales de Lanaudière

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

Les passionnés ont enfilé leur costume malgré la chaleur. Plusieurs en ont profité pour incarner un personnage.

Intérêt 

Plusieurs professionnels ont fait leur apparition au cours de la fin de semaine. Tel qu’annoncé, on a accueilli le champion international, Jean-Sébastien Drapeau, membre de l’Association Médiévale de Québec. Les festivaliers ont apprécié le tournoi des chevaliers suscitant un vif intérêt. C’est pourquoi on désire continuer à offrir ce tournoi, tout en se renouvelant.

Si rien n’est encore confirmé, on vise à mettre l’accent sur la compétition pour la septième édition. « Notre intention pour l’an prochain, c’est de mettre les Médiévales de Lanaudière sur la carte des circuits de compétition », confie-t-elle. Des démarches sont en cours, afin de permettre à des compétiteurs hors Canada de se joindre à l’évènement.  

De plus en plus couru et attirant les foules, Prunelle Thibault-Bédard observe que l’engouement pour ce type d’évènement fait partie de la culture populaire. « On le voit dans les films, les téléséries, soit l’aspect chevaleresque, combat à l’arme ancienne, épées, boucliers et tout autre. C’est quelque chose qui fait partie de l’imaginaire collectif. Tout le monde l’a déjà vu quelque part à la télé, mais c’est très rare que nous ayons l’occasion de le voir dans la vraie vie. Je pense que c’est ça qui fascine », en convient-elle.

C’est une expérience unique pour les intéressés de voir sous leurs yeux l’authenticité des armes de combat et des armures. Le spectacle n’attire pas que les adeptes, mais aussi, les petits et grands, y compris les familles.

Médiévales de Lanaudière

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

Des monstres sympathiques et clownesques ont diverti les enfants.

Diversité 

À travers les deux journées, la programmation a permis d’attirer la foule dans différentes zones du festival. Les enfants ont pu trouver leur compte en faisant la rencontre de monstres sympathiques et clownesques, en participant à des quêtes, ateliers interactifs, etc. Parmi le tournoi équestre, on a pu compter sur la participation de trois compétitrices, en plus de compétiteurs de calibre international.

Médiévales de Lanaudière

©Photo Claude Hudon - Hebdo Rive Nord

On retrouvait une zone historique avec des campements de différentes époques.

On tend à continuer à miser sur le volet historique. Des troupes se sont occupées à recréer un univers le plus précis possible au niveau historique.

Pour se faire, ils montent des tentes, utilisent de l’équipement, créer des costumes et veillent à faire des recherches. Il s’agit ici de la reconstruction historique qui ajoute au volet éducatif.

Un autre univers côtoie aussi l’évènement par le biais du fantastique et de grandeurs nature (GN). Les organisateurs considèrent important de transmettre au public des connaissances historiques. Les jeux ludiques constituent une autre sphère où on laisse place à l’imaginaire et à la créativité.

« On veut continuer à maintenir et à alimenter le volet historique. On veut intensifier les liens avec Lanaudière et mettre un peu plus de l’avant l’histoire de Lanaudière et L’Assomption. On voudrait développer des liens un peu plus étroits avec des petites entreprises de la région », commente-t-elle.

Le Salon littéraire a bien fonctionné et sera maintenu pour les prochaines éditions. Plusieurs auteurs étaient présents permettant au public d’aller à leur rencontre. Comme nouveauté, des conteurs ont joint cette section du festival. Une partie a été réaménagée permettant d’accueillir les personnages connus, soit le roi et la reine. « On a conservé l’idée du Salon littéraire et on l’a fait évolué vers quelque chose qui va chercher ce lien historique là », exprime-t-elle.

Un autre coin a permis aux visiteurs de manger sur place et de profiter des kiosques alimentaires. La Seigneurie des Patriotes offrait une table champêtre. C’était le moment idéal pour goûter à des produits du terroir. Le samedi soir, le grand banquet a permis de réunir des visiteurs à l’intérieur du bâtiment.

Un souper a été préparé et servi par le Seigneurie et des spectacles étaient inclus lors de la soirée. Plusieurs spectacles de chants, musique et de danse ont amené différents artistes à se produire sur scène.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média