Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 août 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

À chaque bière son histoire

Brasserie MacFerly

Brasserie MacFerly

©Photo gracieuseté - Steve Ferland - Hebdo Rive Nord

Les deux frères Steve et Éric Ferland investissent toute leur énergie à faire connaître la Brasserie MacFerly par l’apport de l’histoire.

BIÈRES. Les brasseries ont de plus en plus la cote auprès des amateurs et ceux qui désirent découvrir plusieurs nouveautés. Après des mois de travail, les propriétaires Steve et Éric Ferland lancent la Brasserie MacFerly, une nouvelle marque de commerce de bière. Leur rêve, faire connaître leurs produits à travers le Québec et ouvrir un broue-pub dans le secteur, afin d’élargir leurs horizons et offrir un endroit à leur image.

Travaillant en collaboration avec d’autres brasseries de Lanaudière, les créateurs désirent poursuivre leur œuvre auprès de producteurs locaux. Possédant jusqu’à ce jour 60 points de vente à travers le Québec, ils visent à vendre leurs bières chez des détaillants de la région.

Publicité

Défiler pour continuer

Depuis 2018, Steve Ferland a quitté son travail chez Postes Canada. Ayant en tête de réaliser son rêve, il a concentré toute son énergie à la création de ses bières, à ses recettes et au concept entourant la marque. Pour sa part, son frère, Éric Ferland a conservé son emploi et se consacre également à ce projet. Les produits sont brassés en partenariat avec la microbrasserie Broadway à Shawinigan.

La Vaillante bière

©Photo gracieuseté - Steve Ferland - Hebdo Rive Nord

Officiellement lancée lors du Festival Cultura et de l’Expo Agricole Rive-Nord, « La Vaillante» est une bière brassée en collaboration avec Camerise et Compagnie implanter à L’Assomption.

N’ayant pas encore établi l’endroit pour développer leur vision d’un broue-pub, les deux frères aimeraient s’établir dans le secteur où les amateurs se retrouveraient plonger dans une ambiance où s’entrecroiserait musique et une place pour lire.

Connue du public, la bière « La Vaillante » a été lancée dans le cadre du 300ème  de la Ville de L’Assomption. Cette fois-ci, on a retravaillé le produit et l’étiquette pour forger une bière unique avec sa propre personnalité.

Se faire connaître 

Présents lors de plusieurs festivals au Québec, Steve et Éric ont participé au Festival Cultura et l’Expo Agricole Rive-Nord récemment. Cette expérience leur a permis de faire valoir leurs bières profitant de l’occasion pour lancer officiellement « La Vaillante » qui est conçue avec la collaboration de Camerises et Compagnie, implanter à L’Assomption. Les propriétaires font appel à l’illustrateur, André Martel aussi connu dans la région pour créer l’étiquette et les dessins.

Grâce à plusieurs évènements et festivals, la Brasserie MacFerly se fait connaître de plus en plus. D’ici la fin de l’année, l’objectif est de voir augmenter le nombre de détaillants à une centaine. « On a décidé d’implanter la marque de commerce en premier. Après notre marque de commerce, on va avoir notre publicité pour amener les gens à notre broue-pub » affirme Steve. À son avis pour fidéliser la clientèle, il faut être fort dans la région pour créer un sentiment d’appartenance aux produits.

Festival Cultura et Expo Agricole Rive-Nord

©Photo gracieuseté - Steve Ferland - Hebdo Rive Nord

Le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau et conseillers ont goûté aux bières des créateurs de la Brasserie MacFerly.

Passionnés d'histoire 

Attachés à l’histoire et fiers d’être nationalistes, chaque bière fait référence à une partie de l’histoire et à un évènement. Derrière les canettes de bière, on retrouve un texte avec une description de l’histoire du Québec et de l’Écosse.

La toute dernière « La Vaillante » rend hommage aux femmes fortes de la nation et du Québec. « On a mis l’emphase sur le courage des femmes. Elles ont enfanté, prospecté et elles ont combattu », souligne Steve Ferland. On laisse une place à l’histoire de la ceinture fléchée. « Mon frère et moi, nous sommes attachés beaucoup au Québec et au sentiment de fierté d’être descend Écossais », précise-t-il.

Trois autres bières sont en circulation, telles qu’une IPA appelée « La St-Eux ». Cette dernière fait référence à la bataille de Saint-Eustache où on rend hommage aux Patriotes. « On veut vraiment mettre de l’avant l’histoire du Québec. Non seulement les jeunes prennent une bonne petite bière, mais peuvent en même temps voir le côté historique du Québec », renchérit-il.

Une bière écossaise, soit « La SiBell » remonte dans le temps au passage d’Isabelle MacDuff, une comtesse et noble Écossaise. Cette dernière aurait abandonné de manière déloyale son époux, John Comyn pour Robert Bruce lors de la Guerre d’indépendance. Lorsqu’ils ont perdu la Guerre d’indépendance de l’Écosse, le Roi d’Angleterre a fait capturer pour quatre ans Isabelle MacDuff. « On a essayé de faire ressortir que cette femme forte a souffert autant que n’importe quel guerrier ou chevalier de l’indépendance écossaise», témoigne Steve.

À travers leur processus de création, les initiateurs derrière ce projet ont décidé de mettre l’accent sur la femme, son importance et la parité. L’autre bière est une Kolsh nommée « La Maurice». On raconte l’émeute de 1955  quand Maurice Richard a été suspendu par les autorités anglophones de la Ligne nationale provocant des émeutes dans les rues de Montréal. L’évènement comme plusieurs autres ont consolidé le sentiment nationaliste de la communauté.

Projet en cours 

Souhaitant s’ouvrir un broue-pub à L’Assomption ou les alentours, on retrouverait des petites cuves et certaines bières seraient brassées sur place. Les clients pourraient également goûter les produits réguliers. On prévoit d’ailleurs sortir deux autres bières. Par ailleurs, ils ont en tête de faire affaire avec des micro-brasseries avoisinantes et en offrir au sein de leur établissement.

« On aimerait beaucoup offrir avec le broue-pub champêtre un beau paysage, tranquille où les gens peuvent s’apporter un livre », fait-il savoir. Prévoyant miser sur les 5 à 7, les propriétaires veulent accueillir aussi des chansonniers.

Complicité 

Steve et Éric forment une équipe et se complètent. L’un est artiste et manuel, alors que l’autre s’occupe du marketing, puis brasse les bières. « On va toujours continuer à faire la commercialisation à Broadway. Lorsqu’on aura notre broue-pub, on pourra brasser de plus petites cuves sur place», mentionne-t-il.

D’ici là, les passionnés espèrent pouvoir concrétiser leur projet d’un broue-pub pour cet automne ou au printemps prochain.

Pour en apprendre plus et suivre l’actualité, rendezvous sur la page Facebook Brasserie MacFerly.

Brasserie MacFerly

©Photo gracieuseté - Steve Ferland - Hebdo Rive Nord

Les deux propriétaires souhaitent créer un broue-pub dans le secteur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média