Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

08 août 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une journée remplie de bonheur pour les proches aidants

RANCA

RANCA

©Photo gracieuseté – Michelle Dunn - Hebdo Rive Nord

Les proches aidants, leurs aidés, la députée de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau et du RANCA, Michelle Dunn ont emprunté la navette fluviale lors d’une belle journée.

ORGANISME. Les proches aidants ont vécu une journée toute spéciale dernièrement grâce au Regroupement des aidants naturels du comté de L’Assomption (RANCA). Certains accompagnés de leur aidé ont emprunté la navette fluviale, une belle opportunité qui leur a permis de se réunir dans le Vieux-Port de Montréal. Cette activité a procuré du répit à plusieurs et leur a fait vivre un moment de joie. Si leurs responsabilités accaparent une grande partie de leur temps, c’était l’occasion de profiter de la belle température et de se ressourcer à la fois.  

« C’est du soutient mutuel, mais en même temps, ca nous permet au RANCA de pouvoir les informer des changements et de toute nouveauté qui arrive », exprime l’intervenante et chargée de projet INPAC du RANCA, Michelle Dunn.

Ayant en tête le projet de faire une sortie avec les aidants naturels et leurs aidés depuis un moment, Mme Dunn trouvait le concept intéressant de prendre la navette fluviale. Simple, accessible et sécuritaire pour les personnes avec des difficultés à se déplacer et avec des problèmes de santé,  on facilite les déplacements. Voilà une belle option pour ces personnes qui se privent d’aller dans le Vieux-Montréal.

Seize participants ont accepté de se changer les idées, d’aller se promener et de s’arrêter à un restaurant dans le Vieux-Port de Montréal. En parallèle, on a profité de la journée pour offrir de l’information, afin d’éviter les pièges pour s’épuiser. En présence de plusieurs bénévoles dont la présidente du groupe de maladie pulmonaire obstructive chronique (M.P.O.C.), Lise Buron, cette dernière s’est jointe à l’initiative avec quelques membres.

Publicité

Défiler pour continuer

RANCA

©Photo gracieuseté – Michelle Dunn - Hebdo Rive Nord

En direction du Vieux-Port, les participants profitent de la température et des installations extérieures.

RANCA

©Photo gracieuseté – Michelle Dunn - Hebdo Rive Nord

La députée de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau et l’intervenante et chargée de projet INPAC du RANCA, Michelle Dunn sont heureuses d’avoir participé à pouvoir accompagner les participants, afin de leur faire vivre un beau moment.

Escapade 

Grâce à la navette fluviale et à la journée, les proches aidants et les aidés ont passé une journée agréable. Certains plus en forme ont plus marché, alors que d’autres ont profité du soleil. Michelle Dunn a renseigné les participants sur les prochains ateliers disponibles dès septembre.

Par ailleurs, la députée de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau a aussi participé à cette initiative, elle qui est derrière le concept de navette fluviale. « Quand elle a serré la main des participants, ils étaient très touchés. Il y avait des sourires », confesse Mme Dunn touchée par la participation de Mme Rouleau.

Pour un moindre coût, les participants se sont déplacés et étaient comblés de pouvoir être réunis,  tout en observant les beautés du fleuve Saint-Laurent. « Ça valait tout l’or du monde ces quelques heures. […] C’est mission accomplie en ce qui me concerne », témoigne l’intervenante du RANCA. Elle désire renouveler l’expérience.

Projet de longue haleine 

Se penchant à créer un nouvel outil, Michelle Dunn travaille en étroite collaboration avec d’autres responsables du RANCA, l’organisme de l’Association québécoise de défense des droits des personnes (AQDR) et l’organisateur communautaire du CLSC Meilleur. Des proches aidants et des organismes de proximité ont accepté d’expérimenter le guide avant sa version finale.

On tend à réaliser un guide adapté aux besoins décelés sur le terrain qui sera utile aux proches aidants d’aînés. Le contenu se veut simple et compréhensif, puis s’inspirera des thèmes abordés dans les six ateliers d’information pratiques  (INPAC) en vigueur d’ici quelques semaines.

« On essaie de créer quelque chose de différent de tous les guides pratiques qui existent au niveau informatif qui va fonctionner avec des icônes, moins d’écriture », fait-elle part. Le guide devrait se retrouver en ligne d’ici le mois de novembre et une version papier sera également réalisée.

À travers ce projet, Mme Dunn souhaite rejoindre le plus d’aidants naturels et mettre en lumière des outils utiles, puis comment bien cheminer. « Il y a vingt thèmes répartis en six thèmes principaux qui émanent des constatations là où il y a un manque au niveau des intervenants terrain, au niveau du CLSC », renchérit-elle.

RANCA

©Photo gracieuseté – Michelle Dunn - Hebdo Rive Nord

Les sourires et la bonne humeur témoignent de la joie de chacun.

Ateliers 

À travers la série de six ateliers INPAC qui débuteront dès le 10 septembre jusqu’au 23 octobre, les participants en apprendront davantage sur la maladie, les services offerts, comment mettre ses limites, etc. On y apprend aussi l’importance de s’ouvrir aux autres, de ne pas hésiter de parler et se confier sur la réalité vécue avec l’aidé.  Il faut aller chercher des alliés, partager ses émotions et ne pas ressentir de culpabilité. On y aborde également les aspects fiscaux, les finances, on y démêle le système de santé et on se concentre aux choix de milieux de vie et l’hébergement.

Pour s’inscrire aux ateliers, on téléphone au 450 657-9010. Pour obtenir le guide lorsqu’il sera complété, on peut écrire à projetinpac@outlook.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média