Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

13 août 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

L’obsolescence programmée: mythe ou réalité?

PUBLIREPORTAGE: Place à la surconsommation et à la désuétude calculée des appareils électroniques et informatiques

Récupération appareils électroniques et informatiques

©iStock photo

Nous sommes à une époque que plusieurs qualifient d’ère de surconsommation. Les différents appareils électroniques et informatiques font partie des objets que l’on renouvelle fréquemment. Certains mettront cela sur le compte de l’obsolescence programmée… ou en d’autres mots, la désuétude calculée.

Conspiration?

L’obsolescence programmée, c’est cette idée, ce concept, que les fabricants mettraient délibérément un temps limite de fonctionnalité à leurs appareils… dans le but de faire dépenser les clients.

Certaines situations sont dénoncées par les consommateurs comme étant de l’obsolescence programmée. Par exemple, en 2017, une mise à jour du système d’exploitation chez certains modèles d'iPhone aurait provoqué des problèmes de fonctionnement et de lenteur sur les téléphones… résultant à son remplacement pour certains. Au printemps dernier, un recours collectif a été autorisé au Québec contre Apple.

Les appareils seraient programmés pour cesser de fonctionner prématurément… Les fabricants voudraient pousser les consommateurs à changer de modèle plus fréquemment…

Ces affirmations ou interrogations, que l’on entend parfois, sont malheureusement sans véritable réponse. Une chose est sûre, elles nous mènent à la grande question de récupération de matériel électronique et informatique.

La loi au Québec

Actuellement, au Québec, les articles 38 et 39 de la Loi sur la protection du consommateur prévoient ce qui suit :

Article 38 : Un bien qui fait l’objet d’un contrat doit être tel qu’il puisse servir à un usage normal pendant une durée raisonnable, eu égard à son prix, aux dispositions du contrat et aux conditions d’utilisation du bien.

1978, c. 9, a. 38.

 

Article 39 : Si un bien qui fait l’objet d’un contrat est de nature à nécessiter un travail d’entretien, les pièces de rechange et les services de réparation doivent être disponibles pendant une durée raisonnable après la formation du contrat.

Le commerçant ou le fabricant peut se dégager de cette obligation en avertissant le consommateur par écrit, avant la formation du contrat, qu’il ne fournit pas de pièce de rechange ou de service de réparation.

1978, c. 9, a. 39; 1999, c. 40, a. 234.

Le 9 avril dernier, un projet de loi a été déposé à l’Assemblée nationale, «modifiant la Loi sur la protection du consommateur afin de lutter contre l'obsolescence programmée et de faire valoir le droit à la réparation des biens.» Ce projet de loi a été préparé par un groupe de 51 étudiants en droit de l’Université de Sherbrooke. Le dénouement est à suivre.

Environnement

©iStock photo

L'environnement c'est important

Lutter contre l’obsolescence programmée?

Certains pensent que c’est un combat perdu d’avance… toutefois, si vous avez envie de résister au rythme effréné de la surconsommation, certaines actions peuvent être prises, telles que :

Réparer : Pour de nombreux appareils il est possible de trouver des tutoriels sur Internet, si vous vous sentez bricoleur ou avez quelques habilités en électronique. Sinon, il vous faudra peut-être vous tourner vers certaines boutiques spécialisées en réparation.

Acheter d’occasion peut être une belle façon de donner une deuxième vie à un appareil.

Recycler : Si aucune de ces solutions n’est envisageable, l’entreprise de récupération Info Liquidation Recycle ramasseront sans frais vos différents déchets informatiques et électroniques. Ils desservent Montréal, Laval ainsi que toute la Rive-Nord. Cette compagnie de recyclage électronique peut également effectuer la cueillette de vos différents produits lorsque vous en avez un certain nombre à faire récupérer.

Parmi les articles acceptés au recyclage : disques durs, ordinateurs, cartes-mères, écrans, imprimantes, cartouche d’encre, tours d’ordinateurs, ordinateurs portables, modems, routeurs, téléphones, cellulaires, batteries, fils et câbles de tout genre…

En cas de doute, vous pouvez contacter l’entreprise pour connaître leurs services de récupération et recyclage.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média