Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 août 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Repentigny va de l’avant avec la construction du mur antibruit

Mur antibruit

©Photo Hebdo rive nord-archives

Des travaux de plans et devis ont été demandés pour la construction du mur antibruit.

CONSEIL MUNICIPAL. Les élus de Repentigny se sont réunis en séance tenante pour le conseil municipal, le mardi 13 août dernier, à l’hôtel de ville. D’ailleurs, plusieurs sujets de la vie repentignoise étaient au cœur des préoccupations des résidents.

 

Le sujet numéro un qui a été traité est l’octroi de mandat pour les services professionnels des plans et devis pour la construction du mur antibruit sur le côté sud de l’autoroute 40. Lancé en 2015, par les autorités municipales, le projet de mur antibruit, situé au sud de l'autoroute 40, entre le boulevard Larochelle et le boulevard Brien, est toujours dans les cartons de la Ville de Repentigny. Les sommes pour la réalisation du mur antibruit sont déjà prévues dans le programme triennal d'immobilisation (PTI). Il faut comprendre que le ministère des Transports du Québec (MTQ) fonctionne avec un plan sur cinq ans dont les priorités sont revues tous les ans lorsque vient le temps d'exercer les choix qui sont prioritaires pour le ministère. Donc, avec l’octroi de ce contrat, la Ville enclenchera le processus de réalisation du mur. Trois firmes ont soumis des projets et celle qui a été retenue, et effectuera les travaux, est GBI Experts-conseils. Le montant octroyé pour la réalisation de ce mandat est de 264 385 $.

De plus, il a été permis d’apprendre qu’un contrat a été décerné pour la réalisation des travaux de pavage dans différentes rues et, surtout, pour un projet attendu et qui consiste en la construction d’une piste cyclable sur la rue Saint-Paul. Pour ce contrat, 4 firmes ont déposé des offres et c’est à l’entreprise Viatek que revient le contrat pour la somme de 648 930 $.

Lors de la période de questions, un résident est venu expliquer la problématique avec les cyclomoteurs et les jeunes qui roulent à une vitesse un peu démesurée au parc de l’Île-Lebel. La mairesse de Repentigny, Chantal Deschamps, a fait savoir au résident qu’elle mandaterait Récréotourisme pour avoir une surveillance accrue sur l’Île-Lebel.

Commentaires

18 août 2019

Sylvain Drainville

C’est vrais que la Ville de REPENTIGNY ne se limite qu’entre ceux deux boulevards... Pourtant les taxes des contribuables s’étendent sur un plus grand territoire. A quand la continuité du projet sur l’ensemble du territoire?

18 août 2019

Robert Dion

Il me semble que c'est aussi urgent d'avoir un mur anti-bruit du coté nord de l'autoroute 40. Entre Larochelle et Brien, il doit avoir des centaines de maison dans ce quadrilatère . Les seules fois que l'on peut profiter de notre cour arrière est lorsque qu'il n'y a pas de vent, sinon le bruit est très élevé autant à l'avant qu'a l’arrière de la maison.Il y a de plus en plus de circulation vers Montréal et donc de plus en plus de bruit et en plus les camions j’espère que cela ne prendra pas 40 ans pour faire un mur anti-bruit.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média