Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 août 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

« On a déjà hâte à l’an prochain! »

Rock Fest pour la Santé Mentale

Rock Fest pour la Santé Mentale

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Le maire de L’Épiphanie, Steve Plante, le porte-parole, François Babin et les deux fondateurs, Stéphanie Martel et Roger Cesare sont fiers de la réussite de l’évènement.

FESTIVAL. Quelques jours après la tenue de la sixième édition du Rock Fest pour la Santé Mentale, les fondateurs Stéphanie Martel et Roger Cesare, se disent heureux de la réussite de cet important événement à L’Épiphanie. Ils soulignent que d’une année à l’autre, les éditions sont bonifiées, notamment par la présence de groupes musicaux, d’artistes et d’organismes qui appuient la cause.

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Les Ghostbusters Montréal se sont joints à la journée familiale le 11 août dernier.

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Un spectacle de magie « Simplement magique » présenté par Jessica et Patrick a suscité l’attention des tout-petits.

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

La bonne humeur était au rendez-vous lors du spectacle.

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Des jeux gonflables étaient installés grâce aux Productions Api’Clown et cie.

Chaque fois, plusieurs défis sont à relever avant le lancement du Festival. Quelques jours avant le jour J, les responsables doivent déployer les efforts pour tout mettre en place et préparer la scène. Ils souhaitent ainsi créer un évènement rassembleur.

L’objectif est de se réunir, écouter de la musique, discuter et avoir accès à des ressources utiles en santé mentale. « Je dirais qu’on était prêt, plus que les autres années », précise le fondateur, Roger Cesare. La programmation a été lancé dès le jeudi avec Martin Deschamps.

Plusieurs artistes ont rejoint la scène tels que Anonymus, Alex Henry Foster, William Deslauriers, Your Favorite Enemies, Hugo Lapointe,Sébastien Plante (The Respectables), etc. « Cette année le défi était d’aller chercher plus de partenaires », aborde M. Cesare.

Rock Fest pour la Santé Mentale

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Des mascottes étaient sur le site. C’était le moment idéal de rencontrer Spiderman, les Minions, Mickey et Minnie, Confé-ti la clownette, l’Ours Rock ta famille et de se faire maquiller sur place.

De plus en plus réputé 

De plus en plus connu du public et des amateurs de rock, le Rock Fest pour la Santé Mentale forge sa réputation. À l’avis de M.  Cesare, on peut attribuer le succès à l’évènement en raison de la grande promotion effectuée. Les organisateurs se sont promenés dans le secteur, rappelant aux gens de la communauté l’importance du festival et son utilité.

Tourné vers l’avenir, Roger Cesare soutient avoir déjà confirmé la présence de deux artistes pour la septième édition. De nouvelles idées émergent déjà dans le but d’accrocher davantage le public. On souhaite faire une place plus importante à la journée pour la famille. L’idée serait d’agrandir la zone, d’ajouter une journée de plus et avoir plus d’activités. « On va évaluer les coûts. Nous avons de grandes idées », détaille le principal intéressé.

Rock Fest pour la Santé Mentale

©Photo Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

La chorale Tournesol de la Rive-Nord et François Babin ont chanté durant le festival.

Organismes au rendez-vous 

Depuis ses débuts, l’événement a connu cette année un record, même si le montant final amassé n’est pas encore dévoilé. Voyant l’engouement et les participants au rendez-vous, les organisateurs se disent touchés. « La communauté embarque et c’est beau à voir », souligne M. Cesare.

Ce dernier remarque avec joie que le sujet de la santé mentale est de plus en plus abordé dans la société en générale. « Plus on en parle, plus on se rend compte qu’il y a des besoins en santé mentale. Il faut s’y arrêter autant que le cancer ou les autres maladies », explique-t-il.

Dix organismes en santé mentale se sont d’ailleurs greffés à la cause pour informer le public sur les services, l’aide et les ressources disponibles. «C’est une réussite d’avoir eu dix organismes présents pendant le festival rock. Ç’est ça que nous souhaitions depuis six ans », exprime-t-il.

Commentaires

19 août 2019

Manon Frappier

vous êtes tellement adorable tout l équipe j ai passe une très belle journée

22 août 2019

François Melançon

Bravo aux organisateurs de recommencer et vouloir réussir à chaque année, mais pour moi c'était ma dernière fois. "Rock Fest" est un mauvais nom pour un évènement qui comme à chaque année ne vient jamais grand monde, bref, les 3 années que j'y suis aller j'ai compter plus de musiciens pour les spectacles que de monde pour les voir. De plus, voir ce minimum de gens tous assis durant les spectacles n'est en rien un festival Rock au sens propre, premièrement le publique se compte par centaines (et milliers) et non pas à la dizaine sur 3 jrs, et ce, beau temps mauvais temps c'est plein à craquer et les gens "Rooock" du premier au dernier groupes, c'est ça un "ROCK FEST!". Ici, il serait plus approprié d'appeler cet évènement "Festival Familial pour la santé mentale" et y inclure seulement quelques groupes de divers nature qui saurait plaire aux petites familles présentes. Désolé de le dire ainsi, mais ceci n'est en RIEN MOINS QUE RIEN un festival Rock même si plein de groupes rock y sont, un festival Rock c'est plus que juste des bands rock, c'est aussi une expérience, un défoulement pour les gens présents, une énergie hors du commun qui est palpable. Ceci ayant été dit, je vous souhaite à tous une bonne continuité dans vos démarches et décisions futur.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média