Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

30 août 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Bien plus que de l’humour avec Mehdi Bousaidan

« Demain »

Mehdi Bousaidan

©Photo gracieuseté – Marianne Plaisance - Hebdo Rive Nord

L’humoriste Mehdi Bousaidan a inventé la plateforme nommée « Medflix »faisant référence à Netflix. Il propose un spectacle interactif, une première dans ce genre.

Spectacle. En tournée au Québec avec son premier one man show « Demain », l’humoriste Mehdi Bousaidan délaisse le fameux tabouret, le micro et le verre d’eau. Ce dernier a eu un flash pour un concept intéressant; pourquoi ne pas créer plus, offrir une expérience interactive et visuelle? Les spectateurs ont le pouvoir du déroulement de la représentation et deviennent les héros. 

Au-delà de faire rire, Mehdi Bousaidan a développé tout un concept, une première dans son genre. À l’image de Netflix, on dévoile la plateforme « Medflix » où le public à la liberté d’effectuer ses choix. À l’heure actuelle, une grande partie de la population est familière avec Netflix,  c’est la raison pour laquelle la vision du show s’oriente autour de cette idée. Loin d’un spectacle classique et conventionnel, on a ajouté de la musique, 65 écrans LED et des vidéos.

« C’est un nouveau genre de spectacle qui ne s’est jamais fait avant. C’est très actuel niveau technologie, interactif, dont vous êtes le héros », souligne-t-il.

C’est la mise en scène qui fait également différent. « Lorsque le spectateur arrive dans la salle, c’est comme s’il était à la maison, prêt à personnaliser son profil Netflix. Après, il est transporté par le concep», partage-t-il. Chaque représentation est différente. Faisant place à quinze minutes d’improvisation, Mehdi Bousaidan ne présente pas toujours le même spectacle, car tout dépend des choix du public amenant l’humoriste à mettre en place des finales diversifiées.

« Je me suis laissé une espèce de liberté et changer de spectacle dépend de ce que le public choisit », fait-il savoir. Critiquant Netflix, il soulève le fléau entourant la plateforme et le fait que les gens ne sont pas productifs se laissant tenter par la tonne de séries et documentaires offerts.

Mehdi Bousaidan

©Photo gracieuseté - DAVAI - Robert Desroches - Hebdo Rive Nord

Le spectacle « Demain » permet à l’humoriste d’aborder des sujets actuels et plus délicats, tout en arrivant à faire rire le public.

Actualités 

Mehdi n’a pas peur d’oser et d’aborder des sujets plus délicats. Son défi, faire rire, tout en parlant par exemple de terrorisme, prostitution juvénile, d’agressions sexuelles, etc. « J’essaie d’aller vers des sujets que les autres humoristes ne traitent pas », affirme-t-il. À son avis, il est important de pouvoir en parler, puisqu’il s’agit de la réalité.

« Je trouve ça hypocrite de faire un spectacle d’humour et de ne pas parler des vrais enjeux », précise-t-il. Pour être capable d’y arriver habilement, il faut faire beaucoup de recherches et creuser les faits. « Il faut bien connaître sa matière pour pouvoir en rire », confie l’humoriste. Son secret, rester sur la ligne et bien doser les blagues avec le contexte.

Carrière diversifiée 

Bien occupé et vaguant à travers plusieurs projets, Mehdi Bousaidan partage son temps entre des tournages et l’écriture de son deuxième one man show. D’ici quelques semaines, il rejoindra l’équipe pour le « Bye Bye 2019 » présenté sur les ondes de Radio-Canada. « Je n’ai pas grandi avec le Bye Bye. On n’écoutait pas vraiment ça », soutient-il. Ce dernier a réalisé par la suite l’envergure du projet où le tournage débutera dès novembre.

L’humoriste se penche aussi aux tournages des émissions « Like-moi!», « M’entends-tu », « Trop » et la nouvelle série réalisée par Mariloup Wolfe « Mon fils. »Ce dernier investit aussi son énergie sur une web-série, « Projet 2000» avec Julien Lacroix. Considérant exigeant le fait de se consacrer à tous ces projets, il est conscient que les tournages sont condensés, lui permettant de pouvoir en réaliser plusieurs à la fois.

Par ailleurs, il écrit un film et une série qui aimerait présenter. N’ayant pas l’intention de délaisser l’humour, il travaille déjà sur son second show « Hier » qui fera référence à ses souvenirs d’enfance et un troisième se nommant « Aujourd’hui.  » « Dès que j’ai un moment de libre, j’essaie d’écrire et d’avancer sur mes projets », lance-t-il.

Vivre au Québec 

S’établissant avec sa famille à l’âge de cinq ans, l’humoriste se rappelle de son arrivée au Québec. Ayant appris rapidement le français, il s’est lié d’amitié avec des enfants de son âge. Il a pu s’imprégner de la culture québécoise, s’adapter aux différentes saisons et développer ses aspirations. Il se remémore son adoration pour la neige et d’y avoir goûté à plusieurs reprises.  

Mehdi Bousaidan s’arrête au Théâtre-Hector Charland à L’Assomption le 14 septembre prochain. Le spectacle sera présenté à 20h. Tarifs: 32,75$ billet régulier et 30$ privilège.

Pour connaître toutes les dates de spectacle, rendez-vous au http://www.mehdibousaidan.com/

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média