Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

02 septembre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Un mandat sous le signe de la défense des intérêts québécois

Bloc Québécois

Luc Thériault

©Photo gracieuseté

Luc Thériault dresse un bilan positif de ses quatre années de mandat. Il se réjouit notamment d’avoir été un acteur de premier plan dans la lutte menant à la victoire dans le projet d’Aérodrome Saint-Roch-de-l’Achigan.

POLITIQUE. À l’approche du déclenchement des élections, le député fédéral du Bloc Québécois de Montcalm, Luc Thériault, dresse le bilan de son mandat des quatre dernières années. Le député estime avoir axé sa présence à Ottawa sur la défense sans compromis des intérêts du Québec.

Accordant beaucoup d’importance aux citoyens de sa circonscription qu’il aime surnommés « son monde », Luc Thériault et son équipe se sont fait un devoir d’être présents et actifs dans le comté. Notamment, dans le dossier de l’aérodrome de Saint-Roch-de-l’Achigan, où il a été un leader dans la mobilisation des élus de la MRC Montcalm tout en étant présent avec les citoyens à toutes les étapes de la lutte vers la victoire.

 

Il remarque que le gouvernement actuel, tout comme celui des conservateurs avant lui, traite régulièrement le Québec et les Québécois avec mépris et refuse systématiquement de les écouter. « Le Bloc Québécois est le seul parti à Ottawa qui n’a pas à faire de compromis pour des votes en Ontario, dans l’ouest, ou dans les Maritimes. Les quatre dernières années, ont été intenses, parce le Québec s’est affaibli depuis 2011, nous ne sommes plus respectés, mais tolérés », a déclaré Luc Thériault.

Publicité

Défiler pour continuer

 

À titre d’exemple, il cite l’oléoduc d’Énergie Est que les conservateurs ont voulu imposer aux Québécois contre leur gré; les producteurs agricoles sous gestion de l’offre abandonnés par Ottawa lors des négociations de trois accords de libre-échange; le dossier du Chantier naval québécois Davie, pour lequel Trudeau n’accorde que 2% des contrats. « Après quatre années passées à Ottawa, j’ai la conviction profonde que seul le Bloc Québécois peut défendre et soutenir le Québec inconditionnellement », assure M. Thériault, priant les Québécois de refaire confiance au Bloc.

 

Le Québec d’abord

 

Dans les quatre dernières années, Luc Thériault a agi comme leader parlementaire du Bloc à la Chambre des communes. Il a déposé deux projets de loi. Le premier portant sur les transferts en santé et le second modifiant la loi sur le multiculturalisme afin qu’elle ne s’applique pas au Québec et qu’on puisse déterminer nous-mêmes notre modèle d’intégration

 

Il se réjouit d’avoir réussi à faire accepter l’inscription automatique des aînés au supplément de revenu garanti, d’avoir contribué à l’octroi de 2,2 M$ pour la création d’emplois d’été pour les jeunes dans Montcalm et aux près de 5 M$ pour les infrastructures sanitaires. Dans l’optique de demeurer branché sur les besoins, les préoccupations et la réalité des gens de sa circonscription, Luc Thériault a tenu une vingtaine d’assemblées publiques.   (MCG)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média