Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 septembre 2019

Un jeune pianiste de Repentigny rafle les honneurs à Calgary

Concours de musique du Canada

Fabien Proulx-Tremblay

©Gracieuseté

Fabien Proulx-Tremblay a remporté la première place dans sa catégorie à la Finale nationale du Concours de musique du Canada.

PORTRAIT. Au fil des ans, ce sont beaucoup plus que des partitions qu’a appris le jeune pianiste Fabien Proulx-Tremblay. Avant même de savoir lire ou écrire, le jeune homme de Repentigny faisait déjà glisser ses doigts sur les touches noires et blanches de son instrument de prédilection. Aujourd’hui âgé de 23 ans, il vient de remporter la première place dans sa catégorie à la Finale nationale du Concours de musique du Canada.

« La musique nous apprend plus que des notes. Elle m’a notamment appris la discipline et la rigueur », partage le musicien qui suivait ses premiers cours de piano à l’âge de quatre ans. « Mes parents n’étaient pas musiciens, mais ils aimaient beaucoup la musique et ont vu un certain potentiel en moi », continue-t-il.

Chose certaine, du potentiel, Fabien Proulx-Tremblay en a à revendre. Il a fait ses classes à la célèbre école montréalaise Vincent-d’Indy, avant d’entreprendre un double DEC en sciences naturelles et musique à Joliette. À présent, il vient d’obtenir un baccalauréat à McGill en piano classique interprétation. Enfin, pour bonifier son curriculum vitae déjà bien garni, le jeune pianiste entamera une maîtrise dans la même discipline en septembre.

Un travail acharné

Son dernier concours était d’ailleurs loin d’être la première distinction à paraitre sur sa feuille de route et afin de performer comme il le fait, Fabien Proulx-Tremblay travaille fort. « C’est beau avoir du talent, mais il faut y mettre un nombre incalculable d’heures. »

Sans trop s’avancer sur un nombre d’heures précis en raison des variations possibles, il parle d’un travail presqu’à temps plein durant les périodes de concours. Toutes ces heures, le jeune homme est loin de les considérer comme vaines une fois les compétitions achevées. « À l’école, la musique m’a aussi apporté la capacité à résoudre plus facilement des problèmes, à user de créativité, à gérer mon stress ainsi que des horaires et à apprécier les bonnes choses. »

Fabien Proulx-Tremblay

©Gracieuseté

Le musicien se passionne également pour la photographie.

Une belle présence sur scène

Cette fois, le concours musical d’envergure internationale se déroulait à Calgary. Fabien Proulx-Tremblay y participait pour une troisième et dernière fois. « Les dernières fois, je m’étais amélioré de fois en fois dans mon classement et je m’étais toujours hissé en finale. Mais là, mon but était d’avoir le meilleur score possible », sourit celui qui est reparti avec la note de 93 %.

Le pianiste repentignois retient d’ailleurs les commentaires positifs des juges, qui ont souligné sa belle présence sur scène, le caractère de la pièce ainsi que ses belles couleurs musicales.

Fort d’une expérience de stage de musique classique en Estrie, le jeune homme se concentre maintenant sur ses études postuniversitaires, qui lui permettront d’enseigner la musique au niveau collégial ou universitaire, et même aux plus petits. « C’est important de transmettre cet art le plus tôt possible aux enfants parce qu’on sait que la curiosité est à son maximum en bas âge. C’est aussi important de promouvoir ces belles valeurs de créativité auprès d’eux. »

Pour le passionné, « la musique, c’est vraiment un univers comme il n’y en a pas d’autre ».

Commentaires

8 septembre 2019

josee malenfant

Je suis extrêmement fière de Fabien, il est sérieux dans tout ce qu'il entreprend.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média