Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

06 septembre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le courage de Samuel P. Moreau

Vivre avec la fibrose kystique

Samuel P. Moreau

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Atteint de fibrose kystique, Samuel P. Moreau pédalera 45 km le 8 septembre pour le Juritour 2019.

CAUSE. Samuel P. Moreau ne lâche jamais. Engagé et positif, malgré sa réalité avec laquelle il doit composer, soit la fibrose kystique, il donnera tout ce dimanche lors du Juritour 2019. En vue de la septième édition de l’évènement qui aura lieu sur les routes d’Oka, le jeune homme de 16 ans pédalera 45 km lui permettant d’amasser des fonds pour Fibrose kystique Canada.  

Avec une quatrième participation, Samuel P. Moreau sait à quoi s’attendre de l’ensemble du défi sportif. Épaulé par une équipe de huit personnes, ce dernier aura le support nécessaire pour aller jusqu’au bout du parcours. Impliquée pleinement dans l’organisation, sa mère Annie Provost sera occupée toute la journée à coordonner l’ensemble du Juritour 2019. Cependant, elle tient à voir l’arrivée de son fils et est déjà émue juste à y penser. Rappelant les conditions de santé de Samuel, elle est consciente qu’il doit encore plus tout donner pour y arriver.

De son côté, le jeune de secondaire 5 sait que sa vie au quotidien est parsemée de différences. Le matin, il doit prévoir entre une à deux heures de traitement et prend près d’une trentaine de pilules chaque jour. Comme le soutient Samuel, c’est toute une adaptation.

Les rendez-vous chez le médecin, les suivis et les séjours à l’hôpital, il connaît ça. Si sa maladie lui octroie une espérance de vie plus restreinte, pour lui, sa vie continue. À sa dernière année scolaire au Collège de l’Assomption, Samuel prévoit poursuivre son cheminent en complétant une technique ou souhaite se diriger dans le domaine de l’électricité.

Samuel P. Moreau

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Malgré sa maladie, Samuel poursuit son combat et amasse des fonds pour Fibrose kystique Canada.

Engagement 

Ayant participé dès sa première année au secondaire à un défi pour une cause, le désire de redonner s’est fait sentir. À la recherche d’une cause, il est tombé sur le site de Fibrose kystique Canada et s’est senti interpelé par le Juritour, notamment pour sa passion liée au vélo.

D’ailleurs, l’an passé, un évènement organisé avec le Collège a permis à plusieurs jeunes de s’inscrire et de former des équipes.

« Ceux qui participent à faire le Juritour doivent s’engager à amasser 250$ minimum […] L’argent va à 100% à Fibrose kystique Canada, car l’évènement est 100% commandité. Il n’y a rien qui est gardé pour la gestion de l’évènement », souligne Annie Provost.

Réalité 

Connaissant ses conditions médicales, le jeune homme sait qu’il doit investir du temps et doit penser constamment à sa maladie. « D’autres moments quand ça va mieux, mes traitements pulmonaires requièrent une heure », fait-il part.

Si la fibrose kystique touche les poumons, la maladie atteint également le pancréas. Les complications ne s’arrêtent pas là, elles entraînent la difficulté à digérer les matières grasses. Les effets de la fibrose kystique diffèrent d’une personne à une autre.

« En ce moment, ça va relativement bien. Mais éventuellement, je vais être diabétique. Ça va être autre chose qui va s’ajouter », précise-t-il. À long terme, la fibrose kystique est une maladie dégénérative.

« La plupart du temps, ce que je perds, je ne vais pas le regagner », détaille-t-il. Cela dit, Samuel est plus vulnérable aux microbes et doit faire attention lorsqu’il est en contact avec des personnes malades.     

Objectif 

Depuis les trois dernières éditions du Juritour, Samuel a réussi à amasser plus de 18 000$ à Fibrose kystique Canada. Cette année le jeune homme veut récolter 10 000$. Le défi est toujours là, se tourner vers des commanditaires, partenaires et la communauté.

Ce dernier peut compter sur la collaboration de sa famille, particulièrement sa mère qui est très impliquée pour faire une différence au sein de l’évènement. Elle espère qu’un jour le gouvernement pourra payer les frais associés, puisqu’un médicament est maintenant disponible.

« Le nouveau cheval de bataille de Fibrose kystique Canada est de faire approuver ce médicament-là. C’est doublement plus important quand on arrive avec le chèque à la fin et qu’il y a 140 000$ qui ont été amassés », soutient sa mère.

Connaître chaque année le montant final amassé par son fils ébranle cette dernière. Sa famille connaît ses restrictions et doit être attentive à sa condition médicale. Pour Samuel, le défi est réalisable, mais les derniers kilomètres sont plus ardus.

Pour faire un don, on consulte le site web juritour.com. On clique sur l’onglet « commanditer un participant » où le nom de Samuel P. Moreau est affiché. Page Facebook Roulons avec Samy et Instagram du Juritour. Un reçu de fin d’impôt est remis pour tout don de 20$ et plus.  

Les effets de la fibrose kystique

Selon Fibrose kystique Canada, un sur 3 600 enfants au Canada est atteint par la fibrose kystique. Il s’agit d’une maladie dégénérative. Les personnes touchées vivent avec divers symptômes tels qu’une toux persistante avec élimination d’un mucus épais, respiration sifflante et essoufflement, infections pulmonaires, troubles intestinaux, perte ou prise de poids, infertilité chez les hommes et diminution de la fertilité chez les femmes.  

Samuel P. Moreau

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

Samuel participera ce dimanche pour une quatrième édition au Juritour 2019.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média