Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

08 septembre 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois veut qu’Ottawa respecte la laïcité au Québec

Suite à une campagne anti-loi 21

Laïcité du Québec

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la co-porte-parole du parti en matière de laïcité, Monique Pauzé ont mentionné aux chefs fédéraux de ne pas utiliser l’argent des contribuables pour contester la loi du Québec.

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et la co-porte-parole du parti en matière de laïcité, Monique Pauzé n’ont pas tardé à réagir à la suite d’une campagne anti-loi 21. Ils rappellent que le Québec a fait un choix concernant la laïcité de l’État. Cependant, les partis fédéraux n’approuvent pas ce choix de société.

Le Bloc rappelle que les Québécois ont pris une décision et que l’Assemblée nationale est souveraine dans ses décisions et ses lois. « Ottawa doit s’abstenir de contester la loi 21 ou de financer de quelque manière que ce soit un recours contre la volonté des citoyens, avec leur argent en prime », a déclaré Yves-François Blanchet.

Un mouvement est présentement lancé par le biais de la campagne « Non à la loi 21 »qui s’oppose à la loi québécoise sur la laïcité. Les opposants à la laïcité combattent la loi québécoise et peuvent affirmer leur point de vue grâce à des macarons anti-loi 21, puis en portant des signes religieux ostentatoires.

La députée fédérale de Repentigny a rappelé que mis à part le chef du Bloc Québécois, aucun autre ne s’est engagé à ne pas contester la loi. Pour sa part, Justin Trudeau veut défendre les droits des Canadiens. « Il est impensable pour moi de légitimer, dans une société libre, la discrimination de citoyens en se basant sur leur religion », a-t-il précisé. De son côté, Andrew Scheer respecte les compétences du Québec, mais appuie les libertés individuelles.

Publicité

Défiler pour continuer

Ce dernier ne se voit pas présenter un projet de loi comme la loi 21 au fédéral. Jagmeet Singh s’oppose également à la laïcité, tout comme Elizabeth May. « Les Québécoises et les Québécois ont un gros problème de représentation. 70% d’entre nous soutenons la loi 21, mais 87% des députés issus du Québec à Ottawa sont contre la laïcité de l’État et siègent au sein de partis qui laissent planer la menace d’une contestation judiciaire », soutient Mme Pauzé.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média